Coronavirus en Suisse: Toujours davantage d’optimisme de la part de l’OFSP

Coronavirus en Suisse: Toujours davantage d’optimisme de la part de l’OFSP

L’Office fédéral de la santé publique a fait le point sur la situation épidémiologique ce vendredi et constaté que tous les indicateurs évoluent de façon positive.

Les responsables présents vendredi à Berne se sont montrés optimistes.

Tous les indicateurs sont au vert, a confirmé ce vendredi devant la presse à Berne Patrick Mathys, chef de la section Gestion de crise et collaboration internationale de l’Office fédéral de la santé publique (OFSP). «J’ai le plaisir de vous transmettre des informations positives sur la situation actuelle», a-t-il déclaré. «Tous les indicateurs sont orientés favorablement. On constate un nouveau recul des cas la semaine dernière ainsi que les derniers jours. Les hospitalisations sont aussi en baisse et il n’y a des décès que très rarement. Le nombre de morts a beaucoup baissé, ce qui s’explique par l’avancée de la campagne de vaccination», s’est-il réjoui.

Selon les derniers chiffres de l’OFSP, durant les dernières 24 heures, 912 nouvelles personnes ont été testées positives, 36 hospitalisations supplémentaires et 3 nouveaux décès enregistrés. Au niveau de la campagne de vaccination, l’OFSP a annoncé vendredi après-midi sur Twitter que désormais plus de 20% de la population suisse avait reçu deux doses.

L’évolution positive de la situation permet à l’OFSP de rétrograder le niveau d’alerte de sa campagne de sensibilisation, qui passe du rouge à l’orange. «Mais ce n’est pas vert, il faut rester vigilant. Nous ne voulons pas qu’en cas de négligence, il y ait de nouvelles flambées», a mis en garde Patrick Mathys. Avec l’arrivée de la belle saison et une tendance à la baisse dans les pays voisins, le Conseil fédéral ne déconseille plus non plus les voyages, mais invite tout de même à la prudence. «Il y a un risque dans presque toutes les régions du monde. Renseignez-vous sur les restrictions d’entrée dans le pays où vous vous rendez. Ne voyagez pas si vous vous sentez malade ou que vous avez des symptômes», a précisé Patrick Mathys.

Avec l’assouplissement des mesures décidé dès lundi en Suisse, l’OFSP ne craint-il pas un relâchement? «Il y a toujours certaines inquiétudes, répond Patrick Mathys. Nous observons la situation de près. Mais en partant du principe que la majorité de la population fait preuve de responsabilité, nous pensons que nous pourrons maîtriser l’épidémie.» Le responsable conclut que si «la tendance positive se poursuit, nous pouvons être confiants. Le Conseil fédéral a décidé de lever des restrictions dès lundi. Nous espérons pouvoir surfer sur cette tendance positive et ainsi voir rapidement de nouveaux assouplissements».

Julien Baumann

https://www.20min.ch

A propos de l'auteur

Facebook