Le Président de la 67ème Assemblée Mondiale de la Santé et Ministre de la Santé de Cuba, M. Roberto Morales Ojeda, a fait un appel le jeudi 19 Mai dernier, sur la nécessité d’investir d’avantage dans la santé et moins dans les « guerres de conquête ».

Lors de son discours d’installation, M. Morales Ojeda a déclaré que l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé) a réitéré la nécessité de chercher de nouvelles stratégies pour faire face aux problèmes qui sont de plus en plus grandissants et complexes.

Il a déclaré que « pour mener à bien les objectifs du développement du millénaire relatifs à la santé, il faudra faire face aux problèmes qui résultent des crises multiples et de l’existence des grandes inégalités ».

Il a ajouté qu’à cela s’additionne l’énorme ressource utilisée dans « les guerres modernes de conquêtes qui causent des milliers de morts, pendant que des dizaines de millions d’êtres humains meurent, de manière silencieuse, victimes de la pauvreté et de maladies curables qui pourraient être évitées ».
Le fonctionnaire antillais a déclaré que : « Pour ne citer qu’un exemple, il suffit de dire qu’un avion de chasse supersonique équivaut au coût d’implémenter 40’000 dispensaires médicaux »
M. Morales Ojeda a insisté sur la nécessité de créer des liens plus étroits entre la politique économique, sociale et environnementale comme étant les piliers du développement durable.
A cet égard, il a souligné que le 2ème Sommet de la Communauté des Etats latino-américains et des Caraïbes (CELAC), présidé par Cuba en Janvier dernier, avait pour thème « la lutte contre la pauvreté, la faim et les inégalités ».
« Nous avons convenu dans notre région que pour aboutir à des sociétés plus justes, il est essentiel une meilleure distribution des richesses et des revenus, une éducation et une santé de qualité pour tous sans oublier l’éradication de l’analphabétisme » qui sont, entre autres, des questions d’importance vitale pour la vie humaine.

M. Morale a déclaré que : « Depuis cet important groupe qui est « La CELAC, Cuba continuera aussi à défendre les actions de coopération et de concertation politique régionale qui contribuent à améliorer la qualité de l’attention portée à la santé dans nos pays »
Il a déclaré que son pays assume cette 67ème Assemblée Mondiale de la Santé comme étant une reconnaissance des résultats obtenus par le Système National de Santé de Cuba.
La 67ème Assemblée Mondiale de la Santé a eu lieu entre le 19 et le 24 Mai 2014 à l’ONU de Genève (Suisse) ou 194 pays ont participé.
La délégation du Venezuela est dirigée par le Ministère du Pouvoir Populaire pour la Santé, dont son représentant est M. Francisco Armada.

Presse du Ministère de la Santé /ONU – Genève