Sélectionner une page

Déchets sauvages: les contrôles sont renforcés !

Déchets sauvages: les contrôles sont renforcés !

Des poubelles qui débordent et des détritus qui jonchent le sol, voire finissent dans la nature. Voilà souvent le revers de la médaille des week-ends ensoleillés et festifs, particulièrement avec la situation sanitaire actuelle.

Afin de faire face à la hausse de déchets provenant de plats à l’emporter ou d’apéros en plein air, la Ville de Genève a renforcé son dispositif anti-déchets, depuis le 1er avril et jusqu’à l’automne, avec 45 containers de 800 litres et 70 grandes poubelles de 200 litres supplémentaires. Finalement, durant ce week-end de Pâques, la météo a joué en faveur de la Voirie. «Les gens sont surtout sortis vendredi et samedi, selon Cédric Waelti, porte-parole du Département de la sécurité et des sports. Les containers supplémentaires ont été bien utilisés mais la Voirie n’a pas constaté d’excès particuliers.»

Ce dispositif anti-déchets a été principalement renforcé dans les zones du bord du lac et sur la plaine de Plainpalais. «Ce sont les sites les plus délicats, poursuit Cédric Waelti. A Plainpalais et sur les places les plus fréquentées, les équipes de la Voirie passent désormais deux à trois fois par jour, samedis et dimanches compris.»

Employés municipaux en civil

Si la Ville a décidé de renforcer son dispositif, elle compte bien évidemment aussi sur la responsabilité de la population. Dans un communiqué publié la semaine dernière, les autorités demandent aux citoyennes et citoyens de faire un effort. Les infractions pourront conduire à une amende. «La police municipale a commencé à renforcer ses contrôles», précise Cédric Waelti.

Impossible toutefois pour la Ville de mettre un policier derrière chaque citoyen, mais là aussi, le dispositif a été adapté. «Nous avons aussi des employés municipaux en civil, qui sont donc plus discrets et cela leur permet de prendre plus facilement les contrevenants sur le fait», assure le porte-parole. Les amendes pour déchets sauvages se situent généralement entre 100 et 200 francs, suivant le type de déchets.

Dès le vendredi 16 avril, ce dispositif sera complété par 52 centres de tri estivaux, en plus des 130 déjà existants.

Journal GHI

https://www.ghi.ch/le-journal/geneve/dechets-sauvages-les-controles-sont-renforces

A propos de l'auteur

Facebook