Et comme nous n’aurons plus le réel, nous aurons le semblant.

Et comme nous n’aurons plus le réel, nous aurons le semblant.

Ceci dit, faire semblant ne veut pas dire que nous soyons dupes et notamment du décalage entre les incantations et la réalité. En fait, nous sommes dans une période charnière, une période bascule, ou ça passe ou ça casse.

En politique aussi, nous avons des femmes et des hommes interchangeables, qu’elles ou ils se présentent avec des étiquettes différentes. Les changements se font à la marge et l’acquis ne bouge que peu. Mais nous faisons semblant d’y croire avec notre bulletin de vote et rejetons systématiquement les extrêmes parce que peut-être, finalement, nous aimons ce confort sociétal qui ne nous bouscule pas trop.

Mais nos politiques ne voient que le bout de leur nez. Un strapontin doré les satisfait. Et ils se prennent pour de grands politiques alors qu’elles ou ils, ne sont, pour la plupart, que des papillons attirés par la lumière du pouvoir. Que cela soit à droite, au centre ou à gauche, leur ambition n’est pas de bouger les lignes, juste de dire qu’avec eux, on verra ce qu’on verra et généralement on ne voit rien, ou si peu.

D’ailleurs, que reste-t-il des grandes révolutions populaires? En Chine, c’est un empereur rouge qui maintenant règne, à vie. En Russie, le président se conduit comme le tsar et mourra au pouvoir. En France, le président a les prérogatives des anciens rois dans une espèce de république absolue. Et les gauches, notamment en Europe, se satisfont de cet état de chose et attendent gentiment leur tour. Z’ont tous acheté un billet pour monter sur le manège argenté.

Et pendant ce temps là, on nous annonce un oeuf dur végan qui sort artificiellement du cul d’une usine et non plus de celui d’une poule. Ainsi, je ferai semblant de faire une mayonnaise à l’huile de coude assaisonné à l’air du temps. Drôle ce véganisme quand même, qui applaudit à l’artificiel contre le naturel.

Bien sûr nous pouvons nous moquer gentiment de ceux qui se cantonnent à copier les produits carnés en produits végétaux tout en gardant le nom du produit carné. Et pour avoir mangé des produits végan, c’est plutôt bon. Mais c’est vrai que les discours moralisateurs, culpabilisants, ne sont pas ma tasse de thé et desservent plus la cause que la rendre attractive.

Ceci dit, le faire semblant est beaucoup plus dangereux à l’échelle de notre monde. Parce que quand on regarde le résultat totalement hors sol de la COP26, on s’aperçoit de la duplicité de nos gouvernants. Et si on peut sourire avec bienveillance, toujours, de quelques initiatives alimentaires, on ne peut que regarder avec effarement, le manque de sérieux, d’engagement ferme, de nos gouvernants mondiaux.

Parce que la COP 26 est une claque dans la gueule monstrueuse des peuples. Nos dirigeants, qui la main sur le coeur, nous promettent des changements radicaux, font l’inverse à chaque fois. Arrivent dans leurs gros avions et cortèges de voitures, proclament qu’ils ont compris, puis repartent rassurés leurs industriels que rien ou si peu ne changera ces prochaines années.

Quelques éoliennes bien visibles, deux-trois champs de panneaux solaires, une bonne taxe sur les carburants fossiles et hop, nos dirigeants font le job. Font semblant, bien sûr, de faire le job. Ce qu’ils veulent c’est du temps, non pour verdir réellement nos vies mais de repeindre en vert leurs industries polluantes ou pollueuses par procuration des biens qu’ils fabriquent et vendent.

Bien sûr, nos gouvernements vont nous dire, ben, la pandémie a essoré les comptes publiques, voyez-vous. Donc, il nous faut bien refaire de la trésorerie pour tenir nos engagements. Après, vous verrez….

C’est vraiment nous prendre pour des cons. La totalité des avoirs tenus par les fonds spéculatifs du monde entier avoisine les 130 000 milliards de dollars. Dont un infime pourcentage est investi dans le changement climatique. Ce n’est pas l’argent qui manque, c’est la volonté politique.    

Jean-Yves Le Garrec

A propos de l'auteur

Jean-Yves le Garrec

Journaliste et chroniqueur.

Facebook