Le document arborant la croix blanche se place au sixième rang des passeports les mieux acceptés au monde.

 

Le sésame à la croix blanche est bien vu dans le monde.

Selon sa nationalité, se rendre à l’étranger, que ce soit pour émigrer, travailler ou voyager, peut se transformer en un vrai calvaire administratif. Ce qui n’est pas le cas de la Suisse, selon le classement des passeports «les plus puissants», publié jeudi par le cabinet de conseil Henley & Partners, qui la place sixième.

Autrement dit, les Confédérés peuvent voyager sans visa (ou avec un visa fait sur place) dans 184 destinations. Un nombre pas très éloigné de celui concernant le Japon ou Singapour, qui se trouvent en tête ex æquo avec un score de 190 pays «faciles d’accès».

La remontée des Émirats arabes unis

Tandis que le top 10 reste relativement stable au fil du temps, certaines nations se font remarquer. À l’image des Émirats arabes unis qui, après avoir gagné pas moins de 46 places en dix ans, ont à nouveau progressé cette année en remontant à la 15e position.

Ils comptabilisent 172 destinations où leurs citoyens peuvent se rendre sans difficulté. Pas de surprise cependant pour les derniers du palmarès: l’Afghanistan et l’Irak, dont les passeports ne donnent la possibilité d’aller sans visa qu’à 25 et 27 endroits dans le monde.

Une méthode de calcul spécifique

Pour réaliser cet indice, le cabinet utilise les données mises à jour de l’Association internationale du transport aérien (IATA) et prend en compte la législation en cours concernant les visas de plus de 220 lieux de séjour. Grâce à cela, les experts de la société attribuent une note qui positionne chaque pays

jmu

Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn