toledo b6aa8L'ancien chef d'Etat aurait reçu des pots-de-vin de l'entreprise de BTP Odebrecht contre l'attribution d'un marché public.

Selon la presse péruvienne, l'ancien président Toledo aurait touché plus de 11 millions de dollars de dessous-de-table dans l'affaire Odebrecht.

L'ancien président du Pérou Alejandro Toledo (2001-2006) aurait reçu plusieurs millions de dollars de pots-de-vin de l'entreprise de BTP brésilienne Odebrecht contre l'attribution d'un marché public, selon la presse péruvienne vendredi citant des sources judiciaires.

D'après le parquet cité par plusieurs journaux, le géant brésilien de travaux publics, impliqué dans le scandale de corruption entourant le géant pétrolier brésilien Petrobras, aurait versé au gouvernement de Toledo 20 millions de dollars de dessous-de-table pour remporter l'appel d'offre pour la construction d'un important axe routier reliant le Pérou au Brésil.

L'ancien chef de l'Etat en aurait touché la moitié, soit au moins 11 millions, selon les sites des quotidiens La República, Perú.21 y El Comercio. Le ministère public n'était disponible dans l'immédiat pour confirmer ces informations. Selon la presse, la justice péruvienne aurait émis un mandat d'arrêt contre Alejandro Toledo, actuellement en visite en Europe.

Opération «Lavage Express»

Déclenchée en 2014, l'opération «Lavage Express» a révélé que les groupes brésiliens de bâtiment, dont Odebrecht, avaient monté un cartel pour truquer les juteux marchés de sous-traitance du groupe pétrolier Petrobras, distribuant des pots-de-vin à des responsables politiques.

Au Pérou, où Odebrecht a reconnu avoir versé 29 millions de dollars entre 2005 et 2014, le gouvernement lui a retiré la concession de construction d'un projet de gazoduc, évalué à 7 milliards de dollars. Quatre personnes ont été arrêtées jusqu'à présent, dont un ancien membre du gouvernement d'Alan Garcia (2006-2011).


nxp/afp

Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn