F2CDBADE89463AB5D79584D02EDEADF8Plus de 700’000 spectateurs sont attendus pour un spectacle de rue grandiose, fin septembre. L’économie locale adore déjà la Saga des Géants.

 Grand-mère chausse du 206,5 et mesure 8 mètres; elle déambulera en ville avec une petite fille - haute de 6m, tout de même - et 80 Lilliputiens à leur service. Les Géants, qui marcheront sur Genève du 29 septembre au 1er octobre , «perceront le coeur d'un public foudroyé par une parenthèse poétique qui restera dans les mémoires», promettent Jean Lermier, directeur du Théâtre de Carouge, et François Longchamp, président du Conseil d'Etat. «Ce sera l'un des plus grands événements culturels de l’histoire du canton, voire de Suisse», prédit le conseiller administratif Sami Kanaan.

Le temps des Géants

A chaque fois que les Géants investissent une ville, ils s'adaptent à son histoire. La Grand-mère offrira ainsi aux spectateurs des récits qui évoqueront le tram 12 ou encore l'Escalade. A Genève, la tradition horlogère et les recherches du CERN sur l'origine de l'univers ont aussi imposé le thème de "l'histoire du temps". Le fondateur et metteur en scène de la Royal de Luxe dresse ainsi un parallèle entre ces "chercheurs qui imaginent le futur en postulant des théories scientifiques" et l'art, où l'imagination est reine. Pour Jean-Claude Courcoult, avec des Géants dont la légende dit qu'ils proviennent d'avant le Big Bang, un tel thème était une «évidence».

Les jours précédant les parades, dont le parcours en ville n'a pas encore été dévoilé, des surprises attendent aussi le public à Meyrin, à Carouge et sur le lac. A l’invitation du Théâtre de Carouge et de la Ville, les marionnettes de la Saga des Géants, grandiose spectacle de rue gratuit de la célèbre compagnie française Royal de Luxe, devraient attirer plus de 700'000 spectateurs, selon les organisateurs.

Le bonheur des restaurateurs

«C'est LA bonne nouvelle de la rentrée, s'enthousiasme le président de la Société des cafetiers et restaurateurs de Genève. Ce n'est pas tous les jours qu'on a quelque chose de cette ampleur, c'est formidable!» Laurent Terlinchamp précise que le secteur n'a pas chiffré les retombées possibles. Mais il ne doute pas un instant que l'affluence conséquente liée à la Saga des Géants va largement profiter aux établissements de la place.

«Nos spectacles font marcher l'économie locale: nous n'avons pas de stands, il n'y a donc pas de concurrence pour les commerçants de la ville», confirme Jean-Luc Courcoult, fondateur de Royal de Luxe. Celui-ci précise aussi que les 90 employés de la compagnie logent tous dans des hôtels genevois, depuis ce lundi déjà. Les organisateurs du spectacle ont aussi calculé qu'en 2014 à Liverpool, par exemple, une livre sterling investie a occasionné sept livres de retombées directes et indirectes pour l'économie locale.

https://lesgeants-geneve.ch/#PARCOURS

Un rayonnement important

Un ratio que Genève Tourisme se refuse à projeter pour le canton. Mais selon sa porte-parole Lucie Gerber, «les retombées seront très positives. En termes d'image dans toute la Suisse et à l'étranger, évidemment. Mais aussi financièrement, même s'il est impossible de faire des prévisions détaillées». L'étape genevoise de la Saga des Géants est budgétée à 2,2 millions, dont 1,8 payés par des privés. Il faut également tenir compte de coûts indirects (sécurité - avec la mobilisation de 600 policiers, mise à disposition gratuite de l'espace public, parcours TPG modifiés, etc.). Un prix que les autorités sont prêtes à payer sans sourciller pour un événement «hors norme qui fédère et fait du bien», souligne le conseiller administratif Sami Kanaan.

redaction avec http://www.20min.ch/

Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn