Les diverses images de l’amour à Arcoop


Vingt-six photographes suisses et internationaux, un édifice industriel exceptionnel et un thème inépuisable:

voilà la proposition d’Arcoop Wall Project (AWP), un festival fraîchement mis en orbite dans la galaxie photo genevoise.

Soutenue par la Ville dans le cadre de No’Photo, la première édition de cette manifestation gratuite a pour titre «Amour(s)». Elle se tiendra dans le bâtiment Arcoop à la rue des Noirettes à Carouge, du 28 septembre au 13 octobre.

 

Conçu par l’Association Espace JB, l’événement vise à promouvoir la photographie, en particulier documentaire, auprès du grand public. On y découvrira des travaux des années 50 à nos jours, sur la thématique universelle de l’amour. Cet immeuble, érigé en 1958 par les architectes Honegger Frères pour y faire venir les artisans, se prête idéalement au médium de la photographie.

Les clichés seront exposées sur ses cinq étages, où courent des galeries ouvertes sur une vaste cour intérieure. «On montre une quinzaine d’images pour chaque artiste», explique Jörg Brockmann, commissaire de l’événement et directeur de l’espace qui porte son nom. Elles seront mises en page sur de grands posters et affichées entre les divers ateliers en activité qu’héberge le bâtiment.

 

 

Visible durant trois week-ends et deux semaines, le festival s’articulera autour de trois points forts.

Son ouverture, d’abord, calée sur la nocturne de No’Photo

le samedi 28 septembre, sera l’occasion d’une grande fête avec DJ et food trucks, de projections, du vernissage de l’exposition de Guillaume Perret présentée par la galerie Focale (Nyon) et d’une rencontre avec des libraires.

Samedi 5 et dimanche 6 octobre, les jeunes photographes auront l’opportunité de faire lire leur portfolio par des professionnels, afin, peut-être, de se faire repérer.

Et le jeudi 10 octobre, une conférence sur «le cerveau amoureux» sera organisée en collaboration avec l’Université de Genève et son Centre interfacultaire pour les sciences affectives. «J’aime conjuguer la photo, qui se donne à voir, avec l’analyse scientifique de ce qui est perçu, souligne Jörg Brockmann. Une façon, ici, de lier art, neurosciences et amour

source: Tribune de Genève

 

 

Le festival de photographie Arcoop Wall Project exposera sur les murs du bâtiment industriel Arcoop à Carouge, les travaux de plus de vingt-cinq photographes suisses et internationaux sur le thème de l'amour.

Le festival fait partie de No'Photo organisé par la ville de Genève

Vernissage Samedi 28 septembre:

12h Ouverture du festival
20h Projection
22h-1h DJ

Avec:

Judith Affolter, Jacob Aue Sobol, Vincen Beeckman
Koos Breukel, Denis Dailleux, Claudine Doury
Matthew Finn, Julian Germain, René Groebli, Elyn Høyland,
Sandra Hoyn, Annie Hsiao-Ching Wang, Steeve Iuncker, Josh Kern,
Pixy Liao, Sandra Mehl, Stefanie Moshammer, Sakiko Nomura,
Laura Pannack, Max Pinckers, Bernard Plossu, Laurence Rasti,
Alisa Resnik, Jean Revillard, Christer Strømholm, Stephane Winter

Commissariat

Irène Attinger et
Jörg Brockmann

Avec:

La galerie Focale de Nyon, La chambre noire de Lausanne, L'université de Genève...

Photographies, livres, conférence et projections, food truck, fête...
Programme complet sur www.arcoopwallproject.ch


Arcoop Wall Project

32 rue des Noirettes,

1227 Carouge

 


https://arcoopwallproject.ch/

https://m.tdg.ch/articles/30797087

https://www.facebook.com/events/arcoop-wall-project/arcoop-wall-project-amours-festival-de-photographie/521676308371724/

 

Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn