20190506204652014La fréquentation lors de cette 16e édition du festival des musiques et cultures électroniques, marquée par le retour de Laurent Garnier, est jugée «très satisfaisante».

Ambiances très variées au festival Electron cette année.

Le festival des musiques et cultures électroniques Electron a attiré 14'000 personnes sur deux week-ends à Genève. Une fréquentation stable par rapport à l'année passée et jugée «très satisfaisante» par les organisateurs lundi.

Pour la deuxième année consécutive, c'est dans le quartier du PAV (Praille-Acacias-Vernets) qu'Electron a tissé sa toile. Il a fait le lien entre les trois clubs emblématiques de cette zone urbaine - Audio, La Gravière et le Motel Campo - auxquels se sont ajoutés Le Zoo et la petit dôme de Sicli lors du deuxième week-end de festivités, ont rappelé les organisateurs dans un communiqué.

«Une affluence record»

Cette configuration a permis d'offrir au public un panel stylistique et des ambiances très variées, ainsi que des artistes de tous les horizons. Cette 16e édition a été marquée par le retour à Genève de Laurent Garnier, un des pionniers de la scène électronique, après plus de dix ans d'absence.

Au total, le festival a rassemblé 10'500 personnes sur ses sites payants et 3500 personnes pour les activités gratuites (exposition, installations, performance ou conférence), ont détaillé les organisateurs.

Toutes les salles du festival ont connu «une affluence record», ajoutent-ils en se félicitant de n'avoir aucun incident à déplorer et de ce que le flux du public se soit fait sans heurt.

Electron est l'un des plus importants rendez-vous de Suisse consacré aux musiques électroniques et numériques. L'an dernier, son format avait été revu en misant sur une orientation plus clubbing et festive.


nxp/ats

Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn