Actualité

L’idée de construire une usine hydro-électrique dans la région de Verbois émerge en 1897.

Le projet prendra forme en 1938, une fois les travaux commencés.

En 1943, le barrage de Verbois est mis en service et reste aujourd’hui un des barrages les plus importants et efficace de Genève après 75 ans de fonctionnalité, ce qui nous permet de le célébrer aujourd’hui !

Le saviez-vous ? Aujourd’hui le barrage de Verbois représente 466 GWh de production par an ce qui représente 15% de la consommation.
 

Animations pour les enfants

Le showroom de Verbois ouvre exceptionnellement ses portes à cette occasion.

Cet espace de 300 m2 permet à SIG de mieux faire connaître ses activités par des expériences concrètes et didactiques.

Différentes animations illustrent son apparition et son parcours, depuis les centrales de production jusqu'à la prise électrique.

Ce lieu est également l'occasion d'expliquer de manière ludique comment rendre l'énergie encore plus écologique et efficace.

Visite

Vous pourrez visiter le barrage tout au long de la journée en suivant un parcours tracé ce qui vous permettra de vous familiariser avec toutes les étapes de la production d’énergie.

Exposition

Vous aurez également le loisir de visiter une exposition, retraçant les 75 dernières années d’histoire du barrage de Verbois.

Parking

Parking à disposition sur place.

Afin de favoriser la mobilité douce, des navettes gratuites seront à votre disposition depuis la gare de Russin.

Premier départ à 10h00 puis toutes les demi-heures. Dernier départ 16h00 !

Restauration

Une collation sera offerte dès 11h30 selon les stocks disponibles.

Contact

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

079 853 92 51

 

 

Portes ouvertes le samedi 21 septembre de 10h00 à 17h00

 Route de l’Usine-de-Verbois 31, 1281 Russin 

Entrée libre sans inscription

 

https://ww2.sig-ge.ch/actualites/portes-ouvertes-barrage-de-verbois

https://ww2.sig-ge.ch/a-propos-de-sig/nous-connaitre/sites_expositions/barrage-de-verbois

 

Les villes de Thônex et de Gaillard s’associent pour fêter l’extension du tram jusqu’à Annemasse ainsi que la construction de la nouvelle plateforme douanière de Moillesulaz!

De 10h à 21h, de nombreuses animations seront proposées gratuitement au public: fanfares, animations ou encore concerts variés tout au long de la journée sur 2 scènes.

Une buvette et des stands de petite restauration seront également à disposition.

La journée se terminera par un concert exceptionnel de Time Machine !



Programme :

Concerts :


10h30 : Zeilluv'song (blues, rock stoner)
11h00 : Orchestre de Gaillard
13h00 : Orphéa (reprises, pop, rock)
14h00 : Farand’iole (folklore traditionnel)
15h00 : Kalifah (djembé africain)
16h00 : Un Nerf De Swing (jazz manouche)
17h30 : Orphéa (reprises, pop rock)
18h00 : Time Machine 70's 80's disco-funk show (disco-funk)
20h00 : Zeilluv'song (blues, rock stoner)

Time Machine 70's 80's disco-funk show

 

Déambulations et ateliers : (toute la journée)
L’agence postale (cartes et tampons)
Les Filles de l’Air (montgolfières et vélo)
Les Class’Canailles (échasses)
Skuma Wiki (percussions brésiliennes)
F!G junior (improvisation)
Maquillage et tatouages paillettes
Exposition autour des anciennes douanes

 



Stand « mobilité » : 10h00 à 17h

Pour permettre aux visiteurs de découvrir tous les moyens existants pour se déplacer sur l’agglomération, les TPG, les TAC et Annemasse Agglomération s’unissent pour informer au mieux les usagers sur les possibilités de voyages en transports en commun.

Visites guidées : 9h30, 11h00, 14h00, 16h00

Pour tout connaître sur les travaux d’aménagement autour l’arrivée du tramway, Annemasse Agglomération proposera des visites du chantier à 9h30, 11h00, 14h00, 16h00,

sur réservation en ligne sur www.tramannemasse-geneve.fr  et sur place le jour J.

Cet événement est organisé en partenariat avec les Transports Publics Genevois et la radio Nostalgie.

 

Samedi 14 septembre 2019 de 10:00 à 21:00

TPG Tram 12

Douane Moillesulaz

Rue de Genève 141, 1226 Thônex

 

https://www.facebook.com/events/894972164219668/

https://www.thonex.ch/agenda/fete-sans-frontiere/

 

d4e4e 106304266922Afin de mieux pouvoir contrôler la qualité du cannabis en Suisse, une commission veut faire des essais de distribution de cette drogue.

Des essais pilotes de distribution de cannabis devraient pouvoir être menés en Suisse. La commission de la santé publique du National est entrée en matière, par 12 voix contre 9 et 2 abstentions, sur une révision de la loi sur les stupéfiants.

Environ 200'000 personnes consomment régulièrement du cannabis à des fins récréatives en Suisse. Et la qualité des produits n'est soumise à aucun contrôle. Aux yeux de la majorité de la commission, c'est un véritable problème de santé publique, informent vendredi les services du Parlement. Il faut explorer de nouvelles voies dans le domaine de la politique du cannabis.

Les études permettront de déterminer l'influence de laremise contrôlée de cannabis sur la consommation, la dépendance et la santé des consommateurs, précise la majorité. Le but est avant tout de limiter les effets nocifs et de protéger la santé.

Une minorité appelle au rejet du texte. Selon elle, l'objectif de ces études n'est en aucun cas la non-consommation de drogues. Il s'agirait d'un premier pas vers une libéralisation. La décision de légiférer sur le sujet fait suite au «niet» en novembre 2017 à une étude scientifique de l'Université de Berne. La loi sur les stupéfiants sera uniquement modifiée pour permettre des essais pilotes «scientifiques» pendant au maximum dix ans.

Une ordonnance d'application a déjà été rédigée et elle fixe un cadre très strict. Aucun mineur ne pourra ainsi se fournir en cannabis. Rien n'est encore joué. La commission examinera dans le détail les dispositions légales relatives aux études après la session d'été.

nxp/ats

 

La Fête de la musique, édition 2019, a rencontré un beau succès malgré la météo incertaine. Les 529 concerts ont attiré pas moins de 200'000 personnes.

La Fête de la musique a à nouveau résonné avec succès à Genève malgré une météo changeante. "Un public toujours plus nombreux" a assisté pendant trois jours aux 529 concerts et animations, a dit dimanche le Département de la culture et du sport de la Ville de Genève.

Cette 28e édition s'est étalée sur 32 sites, en augmentation par rapport à 2018. La manifestation attire chaque année au moins 200'000 personnes, selon des estimations larges, mais il est impossible de chiffrer précisément l'affluence avec le nombre de concerts.

Valorisation culturelle et citoyenne

Quelque 5000 musiciens et artistes ont à nouveau participé à une fête que la Ville de Genève revendique comme une valorisation culturelle et citoyenne. De nombreux styles musicaux ont alimenté les trois jours avec plusieurs rencontres comme à la cour du Musée d'art et d'histoire (MAH) avec le Cabinet Barrocco-Jazz ou entre l'Ensemble Contrechamps, l'Ensemble Valéik et Farafina.

L'Orchestre des Nations a de son côté alimenté l'offre classique. Le public a pu aussi danser au son de la fanfare O.U.M.P.H. et assister à des animations poétiques. Les ateliers participatifs pour les jeunes et les projets de médiation musicale ont rencontré un grand succès.

Une indication qui ancre la manifestation pour l'ensemble de la population. La prochaine édition aura lieu du 19 au 21 juin 2020.

Forte affluence malgré la pluie

 


Les Fêtes de la musique ont rencontré un vif succès ce week-end en Suisse romande.

Les Fêtes de la musique ont résonné avec succès en Suisse romande malgré une météo changeante. A Genève, «un public toujours plus nombreux» a assisté aux 529 con­certs et animations sur 32 sites (en augmentation par rapport à 2018), selon le Département de la culture et du sport. L’événement attire chaque année au moins 200 000 personnes, mais il est impossible de chiffrer précisément l’affluence vu le nombre de concerts.

Quelques 5000 musiciens et artistes ont participé à cette 28e édition. De nombreux styles musicaux ont alimenté les trois jours avec plusieurs rencontres comme à la cour du Musée d’art et d’histoire (MAH) avec le ­Cabinet Barrocco-Jazz ou entre l’Ensemble Contrechamps, ­l’Ensemble Valéik et Farafina. L’Orchestre des Nations a de son côté contribué à l’offre classique. Le public a pu aussi danser au son de la fanfare O.U.M.P.H. et assister à des animations poétiques. Les ateliers participatifs pour les jeunes et les projets de médiation musicale ont rencontré un grand succès, à l’image d’une manifestation que la Ville de Genève revendique comme une valorisation culturelle et citoyenne. La prochaine édition aura lieu du 19 au 21 juin 2020.

Dans les rues de Lausanne


Dans la capitale vaudoise, les organisateurs saluent «une 25e édition exceptionnelle» où, malgré la pluie, quelques 40 000 personnes ont assisté à plus de 150 concerts répartis sur 57 scènes. La manifestation affiche ainsi une fréquentation constante qui témoigne de son caractère incontournable. Le public s’est réfugié momentanément dans les lieux intérieurs, qui ont affiché complet; tandis que le brass band Transport Lausanne Music, programmé à la Promenade Jean-Jacques Mercier, s’est replié dans l’Eglise Saint-Jacques voisine pendant les averses.

Les douze Street Stages, scènes éphémères ouvertes à toutes et tous, ont intensifié la présence de la musique dans la rue avec la participation de jeunes collectifs electro comme QULT à la Riponne ou SND à Montbenon. Emmenée par l’ensemBle baBel, la grande chenille musicale du projet African Market Place a par ailleurs traversé le centre-ville, de la place de la Riponne à la Salle des Fêtes du Casino de Montbenon. Une cinquantaine de personnes du public se sont aussi jointes au cortège, qui rassemblait 100 musiciens et participants des Maisons de Quartier et des ateliers musicaux de l’EJMA (Ecole de jazz et de musique actuelle) et de l’Ecole de Musique Lausanne.

Une semaine après la grève des femmes, la Fête de la Musique de Lausanne se félicite d’avoir la quasi parité des genres dans sa programmation 2019, composée de 54 % de femmes et de 46 % d’hommes. Les proportions varient toutefois selon les genres musicaux, les femmes étant largement majoritaires dans les chœurs (71 %) et minoritaires dans la catégorie jazz et musiques actuelles (19%). Le comité lausannois a signé hier la charte Keychange Manifesto avec pour objectif l’égalité des genres dans tous les styles musicaux d’ici 2022.

Yverdon et Neuchâtel

La fête fut aussi pluvieuse, «mais oh combien joyeuse», à Yverdon: 8000 personnes ont assisté samedi aux 80 concerts et trois créations au programme. Celles-ci ont tout particulièrement séduit leur public. Huitante écoliers ont applaudi à tout rompre Piano Poubelle de la Cie Jerrycan; une ovation a accueilli Au cœur de nos ressemblances et son chœur de 100 enfants de la Fondation Verdeil et des classes de primaire de la ville; rires en cascades enfin devant L’Odyssée d’Alysse de la Cie Alsand, qui sera reprise début août au festival de la Plage des Six Pompes.

Bilan positif aussi à Neuchâtel, qui célébrait sa 17e Fête de la musique avec plus de cinquante groupes, djs, écoles de musique, chorales, fanfares et orchestres. Si le Big Band de Ton sur Ton a dû déclarer forfait vendredi soir devant l’orage, la météo ensoleillée du samedi a permis à un public très nombreux de fréquenter les neuf scènes de la manifestation où se sont produits la chanteuse neuchâteloise Armelle, le groupe de musique klezmer Yvostellka, ou encore le quartet Timberjack.

https://lecourrier.ch/2

Régions ATS / CO Fête de la musique

 

Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn