L’Exécutif municipal a décidé de donner un coup de pouce aux établissements publics. Cet été, ils pourront notamment s’étendre en extérieur.

 Depuis lundi, les bars et restaurants sont ouverts sous conditions. Tables de quatre maximum et espacement. Des règles qui ont drastiquement fait baisser le nombre de clients potentiels d’établissements déjà fragilisés par des semaines de fermeture forcée. Les autorités de la ville de Genève ont décidé «d’apporter un soutien concret aux tenanciers de cafés, restaurants ou buvettes qui exploitent des terrasses sur le domaine public» ont-elles annoncé vendredi. La commune a pris deux décisions: exonérer les tenanciers des taxes d’empiètement sur le domaine public jusqu’à la fin de l’année et permettre aux gérants qui le demandent d’agrandir leurs terrasses pour l’été.

Pour bénéficier de cette dernière possibilité, il faudra que les passages et les accès aux allées soient garantis, obtenir l’accord des arcades voisines ou encore s’assurer de limiter les nuisances. L’augmentation de la surface sera limitée à 50% afin de ne pas trop désavantager les établissements pour lesquels ce n’est pas possible. Une taxe sera également perçue sur la surface agrandie, afin de rétablir une certaine égalité. Elle sera réduite de moitié. «Pour les terrasses qui empiètent sur le stationnement de véhicules, l'occupation maximale sera fixée à deux cases en zone bleue et deux cases en zone blanche. L'utilisation de ces places de parc par des terrasses n'est autorisée que jusqu'au 31 octobre», a précisé la Ville.

« Pour nous, il s’agit d’aider et de reconnaître le rôle et l’importance de ces établissements publics qui sont des acteurs incontournables de l’animation dans notre ville », a insisté le conseiller administratif Guillaume Barazzone. Le magistrat chargé du Département de l’environnement urbain et de la sécurité espère «que ce coup pouce les aidera à traverser cette période difficile ». En Ville, ce ne sont pas moins de 1700 terrasses qui occupent l’espace public.

Maria Pineiro

 Genève: La police allège les restrictions de circulation

Les mesures sont assouplies mais six lieux sont encore réservés aux riverains.

Une quinzaine de lieux seront à nouveau soumis, ce weekend à Genève, à des restrictions de circulation et de stationnement (archives).

KEYSTONE/MARTIAL TREZZINI

Depuis un mois, plusieurs emplacements du canton, notamment en campagne, étaient
soumis à des restrictions de circulation. Ces mesures sont allégées dès ce week-end. Six lieux sont encore réservés aux riverains, certains parkings demeurant fermés. Il s’agit du:

  • Centre sportif de Vessy
  • U lacustre (esplanade de la Nautiqueest ouvert)
  • Plage du Vengeron
  • Centre sportif du Bout-du-Monde (côtéVessy)
  • Centre sportif des Evaux
  • Moulin-des-Frères (durant les we etjours fériés)

 

Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn