Vacances estivales et quelques bons réflexes sanitaires :

(re)découvrir son pays... La Suisse

 

Si les mesures de confinement seront certainement assouplies d’ici l’été, il ne sera sans doute plus question de destinations exotiques pendant un certain temps…

Étant donné que l’avenir est encore incertain et dépendra de l’évolution de la pandémie, les futurs vacanciers ne prévoient pas de grands voyages.

Dans ce contexte, les professionnels du secteur misent sur le tourisme de proximité, qui sera très certainement le choix de nombre d’entre nous. Alors, prêt à (re)découvrir la Suisse?

 

Un territoire riche de paysages variés.


Si la Suisse est un pays principalement montagneux, le pays regorge de lacs et de cours d’eau dont la fraîcheur est particulièrement appréciable en plein été. Ce relief varié offre également une large palette d’activités en plein air, qu’il s’agisse d’activités en montagne ou nautiques. Il y en a pour tous les goûts, pour tous les âges et pour tous les niveaux.

 

 

Canton des Grisons

 

Les amoureux de la nature pourront sans hésiter se diriger vers le canton des Grisons, qui héberge la plus grande réserve naturelle du pays.

 

Ses vallées profondes et ses quelque 600 lacs vous gratifieront de paysages magnifiques.

 

Engadin Grisons

 

 

Le canton du Tessin, totalement italophone, sera des plus dépaysants,

Canton du Tessin

Avec son climat et sa végétation typiques de la Méditerranée;  

 Les rives du lac de Lugano sont très prisées en période estivale. 

 

 

 

Le Valais séduira quant à lui les addicts de la montagne:

plus de 40 sommets alpins de plus de 4’000 mètres sont situés sur les terres valaisannes;

le canton possède en outre le glacier le plus étendu d’Europe.

Cerné par les montagnes, le Valais est partiellement épargné par les dépressions et de ce fait, se démarque par un fort ensoleillement toute l’année.

 

Enfin, si vous prévoyez des vacances plus citadines, les villes de Bâle, Zurich, Lucerne et bien-sûr Berne, se prêteront tout à fait à vos visites touristiques et culturelles.

 

Avant de partir: les bons réflexes sanitaires


Attention aux fortes chaleurs!

En 2019, la Suisse a connu sa cinquième année la plus chaude depuis 1864. L’été dernier a été le troisième le plus chaud, avec une température moyenne nationale de 15,5°C.

MétéoSuisse souligne par ailleurs que les vagues de chaleur se font plus fréquentes et plus longues. Or, de nombreuses personnes souffrent de la chaleur, à commencer par celles qui présentent des pathologies cardiovasculaires.

Sachez qu’en cas de canicule, la charge de travail du cœur augmente, le fatigue davantage et le corps se déshydrate. De plus, le sang s’appauvrit en sel (via la sueur) et devient plus visqueux, d’où un risque de thrombose.

Si vous faites partie des plus fragiles, avant le départ, informez-vous auprès de votre médecin de famille qui vous donnera tous les conseils pour profiter au mieux de vos vacances.

 

L’été est aussi la saison des tiques!

Présentes dans les sous-bois et les hautes herbes depuis le début du printemps, elles constituent encore aujourd’hui une menace à prendre au sérieux. Pour 2019, l’OFSP a relevé 251 cas de méningo-encéphalite verno-estivale, 44 cas de tularémie et environ 9’300 cas de borréliose aiguë!

 

La maladie des renards ! 

Echinococcose: du renard, à la myrtille… à l’être humain.


Si les beaux jours de l’été laissent présager de belles récoltes dans nos potagers et vergers, les amateurs de cueillette sauvage sauront apprécier les pauses gustatives lors de randonnée en pleine nature. 

 

 

Fraises des bois, framboises, myrtilles… nombreux sont les fruits sucrés venant agrémenter l’effort d’une randonnée en montagne ou dans les bois.

 


L’échinococcose alvéolaire, plus connue sous le nom de « maladie des renards », est une maladie transmise à l’homme par les renards, suite à l’ingestion des fruits sauvages contaminés, mais aussi d’autres plantes poussant au sol comme les pissenlits, les orties, les champignons… Découverte dans les années 80, elle a fortement été médiatisée.

 

Ne partez pas sans une trousse de secours!


Quelle que soit la durée de votre escapade, c’est indispensable! Et cela se prépare à l’avance. Si vous êtes sous traitement, assurez-vous d’avoir vos médicaments dans leur emballage d’origine (donc avec notice) en quantité supérieure à la durée de votre séjour.

Cela vous évitera de perdre du temps à consulter un médecin une fois sur place.

Pour toute la famille, votre trousse doit au minimum contenir:

des pansements de plusieurs tailles et bandages (avec un ciseau et des pincettes), du désinfectant, une pommade cicatrisante, un produit contre les piqûres d’insectes et une protection solaire. Prévoyez un contenant facilement transportable, car ce kit de premiers soins devra vous accompagner lors de toutes vos balades et excursions.

 

Bonnes vacances!

 

le 2 juin 2020 dans Actualité

Journal Santé Mieux-Être Pharmacie Populaire

 

https://www.santemieuxetre.ch/2020/06/02/vacances-estivales-redecouvrir-son-pays/

http://yetiyetu.com/echinococcose-du-renard-a-la-myrtille-a-letre-humain/

 

Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn