SOLIDARITE COMMUNES

  1. Chaque commune est invitée à désigner dans les meilleurs délais auprès du Département de la cohésion sociale un-e responsable « plan solidarité communal », ainsi que son-sa remplaçant-e, chargé-e de mettre sur pied sur son territoire (ou en collaboration avec d’autres) un réseau de solidarité au bénéfice de personnes âgées et/ou de personnes isolées/vulnérables, avec les prestations suivantes:

1) mettre en place un « plan solidarité » communal (par analogie à ce qui est mis en place dans le cadre d'un "plan Canicule") ;

2) identifier dans la base de données population (Infopop) les personnes âgées de 65 ans et plus pour leur envoyer dans les 24 heures un courrier annonçant les mesures de soutien mises en place et rappeler les conseils de base de prévention, telles qu'émises par l'OFSP et le Médecin cantonal. Ce courrier devra attribuer à chaque personne un numéro individuel d’identification. Le personnel communal ou bénévole qui prendra ensuite contact par téléphone, ou pour des livraisons, devra s’identifier avec ce numéro afin de protéger les bénéficiaires contre d’éventuels faux intervenants ;

3) mettre en place un numéro de téléphone communal « solidarité COVID-19 »  pour que toute personnes ayant besoin d’un soutien concret puissent se signaler  ou signaler une personne isolée de son entourage ;

4) communiquer la ligne verte pour le coronavirus 0800 909 400 (ligne gratuite, 7/7, 9h00-21h00);

5) pour toute question ne touchant pas spécifiquement le plan de solidarité communal, il faudra renvoyer à la communication ORCA (pages ORCA sur Facebook et Twitter et portail de l'Etat www.ge.ch) ; 6) proposer les prestations minimales suivantes : - vérification sommaire de l’état de santé ;

- livraison de courses ;

- évacuation de poubelles ;

- sortir le chien (si nécessaire) ;

- apporter des repas à domicile (partenariats à établir avec restaurateurs) ;

- maintien du lien par des appels téléphoniques réguliers (1x semaine minimum) pour prendre des nouvelles et mettre à jour les besoins.

Le canton, pour lui le Département de la cohésion sociale, se charge de coordonner les actions et de fournir les informations nécessaires aux responsables communaux-ales, dont il est l'interlocuteur exclusif. La communication passe par la messagerie électronique du SAFCO (Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.). Merci de mentionner en titre de chaque message « Plan solidarité ».

B. Pour constituer les équipes chargées de délivrer ces prestations, les communes doivent en priorité:

 réaffecter du personnel municipal dont les tâches usuelles peuvent être allégées ;  recourir à des bénévoles: la Croix-Rouge genevoise est mobilisée pour apporter son soutien aux communes qui la solliciteront ;  le personnel et les bénévoles seront invités néanmoins à éviter le contact physique direct avec les personnes vulnérables ;   établir des liens avec les commerces et les cafés-restaurants pour organiser la livraison de victuailles, de repas ou de biens de première nécessité.

 Incitation à la solidarité :

 les communes sont invitées à diffuser, par les moyens adaptés, des messages encourageant à la solidarité avec les personnes isolées, en priorité à signaler de telles personnes à la commune ;  les communes doivent solliciter le réseau des concierges pour signaler des personnes potentiellement isolées ou fragiles ;  relayer dans les immeubles sis sur leur territoire, en collaboration avec les propriétaires et les régies, les informations sur

1) recommandations de sécurité

2) le « plan solidarité » mis en place par la commune.

REPUBLIQUE ET CANTON DE GENEVE Département de la cohésion sociale Service des affaires communales

Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn