Jeûne genevois LE 9 SEPTEMBRE 2021

Jeûne genevois LE 9 SEPTEMBRE 2021

Le Jeûne genevois est un jour férié célébré dans le canton de Genève (Suisse) le jeudi qui suit le premier dimanche de septembre. Les autres cantons suisses commémorent le Jeûne fédéral le troisième dimanche de septembre.

Le jeûne genevois est un jour férié spécifique à Genève. Il est fixé au jeudi qui suit le premier dimanche de septembre. A cette occasion, la tradition veut que les Genevois-e-s dégustent une tarte aux pruneaux.

L’origine du Jeûne genevois remonterait au premier jeûne connu à Genève, au début du mois d’octobre 1567, à l’occasion d’une répression contre les protestants lyonnais. Dès 1640, le jeûne est perçu comme un acte moral et religieux et devient pratiquement annuel à l’initiative des cantons réformés. Il s’agit d’un acte d’humilité et de solidarité envers les plus démuni-e-s.

Alors que le jeûne est relativement peu pratiqué de nos jours, la tradition veut que les Genevois dégustent la traditionnelle tarte aux pruneaux, seule nourriture accordée aux pratiquants.

Officialisation

Dès 1817, le jeûne est célébré séparément par les deux confessions dans tous les cantons. Sur proposition du canton d’Argovie, la Diète fédérale décrète le 1er août 1832 que le 8 septembre puis le troisième dimanche de septembre serait jour officiel de jeûne pour tous les cantons : c’est la naissance du Jeûne fédéral. Par conséquent, le Jeûne genevois se voit supprimé jusqu’en 1837 où les protestants genevois s’opposent à cette décision œcuménique et décident d’instaurer à nouveau le Jeûne genevois, fête à la fois patriotique et religieuse officialisée en 1840, et tenu le jeudi qui suit le premier dimanche de septembre puisqu’il s’agit du seul jour de la semaine sans marché.

Férié jusqu’en 1869, il est ensuite fêté de façon moins institutionnelle. C’est le 8 janvier 1966 que le Grand Conseil inscrit dans la constitution le caractère férié du jour du Jeûne genevois2.

Tarte aux pruneaux, devenue le symbole de cette journée.

https://www.rts.ch/info/culture/arts-visuels/9838449-la-tarte-aux-pruneaux-ce-symbole-toujours-traditionnel-du-jeune-federal.html

Traditions

En raison du jeûne, les repas étant réduits au minimum, les auberges restaient le plus souvent fermées4. Pour que les femmes et les domestiques puissent participer au culte, des tartes étaient préparées et cuites la veille pour remplacer le repas4. C’est ainsi que naquit la tradition de la tarte aux pruneaux, initialement la seule collation de la journée, avant de devenir bien souvent le point d’orgue d’un repas.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Je%C3%BBne_genevois

https://www.geneve.ch/fr/faire-geneve/decouvrir-geneve-quartiers/histoire-geneve/jeune-genevois

A propos de l'auteur

Facebook