.

 Vers la moitié du XIXe siècle, différents psychiatres découvrirent que certains patients ayant des pathologies symptomatiques de névrose, préféraient exprimer leurs états d’âme à travers leurs créations.

Ces travaux furent les premiers à être considérés intéressants pas seulement du point de vue l’art-thérapie, mais aussi des traumatismes relatifs au combat des survivants de la deuxième guerre mondiale.

Cas de Carlo Zanetti en Italie, interné pendant des décennies à l’hôpital psychiatrique de Vérone, soigné par le docteur Vittorio Andreoli, qui favorisera son génie.

Andreoli organisera un recueil de toutes ses oeuvres.

Á souligner que les limites de ces psychiatres ont été de voir ces travaux d’une façon formellement analytique, faisant de ces travaux artistiques des documents pour leurs dossiers médicaux.

Ces documents n’ont jamais dépassé les limites du contrôle médical, pour ensuite, faire passer le vrai message, c’est-à-dire la transformation du patient,qui passe d’un simple art créatif à sa transformation en expérience thérapeutique.

Pour que cette dernière se fasse, il nous faudra attendre l’arrivée de Jung et de Freud, lesquels marqueront un véritable changement, basé sur l’effet thérapeutique de la création artistique sur l’individu. Selon Freud, le malade mental, reprend de cette façon le contact avec la réalité, qui lui permettra d’échapper à la névrose.

Le contact avec notre inconscient né à travers l’eau.

Ce que je viens de vous annoncer est un processus qui appartient à la médecine allopathique.

On sait déjà depuis très longtemps que l’histoire mythologique du fil d’Ariane, le labyrinthe, et la victoire de Thésée s’explique symboliquement. Le fil est vu comme le cordon ombilical, le labyrinthe comme l’utérus et ses parcours internes, les trompes tubes, estomac, poumons, gorge, etc. Tous ces organes sont réunis par un liquide : l’eau, qui nous conduit à l’expression de nous-même, et notre ego.

Cette eau qui nous conduit jusqu’aux microtubes, termine son chemin dans le cerveau.

Dans les dernières recherches scientifiques,le décodage des mécanismes de notre inconscient ce fait à travers les vibrations sonores qui son transportées par l’eau, dans tout notre corps.

Dans l’histoire mythologique,Ariane,femme amoureuse, est une femme qui guide et l’homme à sa libération ( ref : à la figure maternelle).

L’histoire nous enseigne que :

le chemin féminin est perpétuel, et répétitif. L’amour prime sur la raison, la logique, qui cède sa place à la dévotion aveugle, qui nous amène jusqu’à renoncer à nos racines.

Amour et Démon.

Seulement Thésée a pu entrer dans le labyrinthe.

L’homme créateur de la violence peut lui seul battre et vaincre la violence.

La femme créatrice de la vie peut, elle,amener la vie à la lumière.

L’ego de Thésée.

Dans sa conscience il n’y a que lui qui puisse changer la vie des autres, il se voit héros, il se voit retourner victorieux.

Pour lui l’acceptation de la femme venue à son aide est inconcevable.

Cela signifierait un échec, et il ne veut pas partager sa gloire.

Il décide d’abandoner Ariane sur l’île.

Ariane représente l’amour que Thésée n’est pas prêt à concevoir.

Il reprend la route pour fêter seul sa victoire, oubliant la promesse faite à son père de hisser la voile blanche,qui prouve sa victoire.

Cet oubli va causer la mort de son père Egée,roi d’Athènes, qui se jette dans la mer qui porte désormais son nom.

Utilisation des vibrations sonores par cette histoire.

Après cette introduction typiquement classique, on pourrait s’amuser à mettre en relation l’histoire du fil d’Ariane par l’interprétation des ondes cérébrales et la modification de l’inconscient Et nous pourrons obtenir un résultat incroyable.

Le labyrinthe, peu importe sa grandeur, a besoin d’un long fil.

Dans la musique les fréquences sont déterminées par la longueur, la distance, la vitesse, l’épaisseur de la corde.

Plus le fil est long, plus il est épais, et plus il est lent.

Tout cela nous donnera une vibration de grande amplitude sinusoïdale lente et un son grave.

La musique est soit physique et fréquentielle, soit empirique.

La musique retrouve ‘’son’’utilité.

« Les tonalités et le style de Verdi sont d’appartenance empirique.

Le « Brindisi » (de la Traviata) est l’exception qui confirme la règle, car il se voit accepté par tout le monde même avec son rythme particulier.

Une des raisons de cette unanimité est à trouver peut- être dans le fait que Verdi parle à chacun de nous.

Il parle des hommes, de l’humanité et aux hommes.

Comme nous le savons, dans toutes les cultures il y a des fêtes à célébrer, (« Libiamo nei lieti calici »). Dans tout le monde entier, sauf en Terre d’Islam et chez les Juifs orthodoxes, on fête le nouvel an, selon différentes dates : 14-01 ,orthodoxe, l’année Chinoise,Coréenne, Mongolienne 21-01et19-02, Islam 11 jours avant le grégorien,Afganistan et Iran 21-03 etc.

Tous fêtent aussi le mariage,la naissance, parfois même le divorce.

Le « Brindisi »est reconnu et chantė partout dans le monde.

Du moins ceux qui ont une petite culture musicale.

Mélodie de construction harmonique facile à écouter .

Voyons certains personnages de ces opéras

La Traviata :

Violetta; personnage fragile, abandonné,humiliation, mort.

Rigoletto :

Gilda;  personnage également fragile, ayant le sentiment d’abandon à cause d’un père aimant mais absent ; humiliation et mort

La force du destin

Eleonora; femme dévouée et entière, qui tient ses promesses.

Wagner, lui développe son romantisme à travers une musique emphatique, où ses personnages ne sont pas réels mais issus de la mythologie germanique.

Prenons comme exemple la Chevauchée des Walkyries.

En écoutant cette musique j’ai impression d’être dans un tableau :

chagal eacd9Ces oeuvres sont fréquentielles, soit en Herz,soit en style pour les leitmotiv.

Nous avons plus de classifications dans les ultra-sentiments basés sur l’idéologie comme les Dieux, la haine, la vengeance, la guerre, le pouvoir, l’amour.

Pour chaque personnage dans chacune de ces situations, Wagner utilise un leitmotiv.

Sa musique est particulièrement difficile à concevoir,car elle reste dans la cage dorée de l’irréalité.

On n’est plus dans les sentiments que l’homme éprouve dans la réalité.

La véritable différence entre Verdi et Wagner est, pour le premier,dans l’aspect concret de l’histoire et l’aspect idéaliste de l’autre (dû à sa personnalité et ses conflits internes).

Verdi se tient sur le rail de la réalité,Wagner reste dans l’inaccessible.

Ses idées politiques et l’obsession de donner une solution aux malheurs du monde, l’amènent à un manque du vraisemblance que Verdi par contre a cultivé dans chacun de ses opéras et dans la psychologie de chaque personnage,qui n’a rien de commun avec celui créé par Wagner. Verdi d’ailleurs reste et restera comme le compositeur qui est le plus proche des sentiments populaires.
Mais on revient à Ariane, et au pourquoi elle a été abandonnée(si on se tient à une seule version de l’histoire).

La fréquence avec le seuil le plus bas audible á l’oreille interne passe dans le cerveau par le pont de Varolio.

Un son grave,par conséquent physiquement lent se situe entre 0.1- 3.9.hz

Ces vibrations sont appelées binaural, pour obtenir que notre cerveau entende un tel son, il faut avoir une vibration de 305.0 et une de 301.1, la différence que le cerveau obtiendra comme troisième son,sera de 3,9.

Cette vibration ou fréquence, ne travaille pas sur le conscient de l’être, ce sont les ondes Delta qui sont les plus proches à cette fréquence.(*fibres- myéline type A-Delta)

Si on met en corrélation le fil d’Ariane et l’abandon,le lien est le suivant : le fil, le cordon ombilical , égal à l’abandon du ventre maternel, qui représente l’inconscient, « le désir d’être aimé » , est égal à l’attachement qui représente la réalité consciente.

fosca 00cbd

La corrélation, vue de cette façon entre ces fréquences est inexistante . Ariane fait ressortir son désir à travers le son exprimé par le fil.

Ce son peut audible,n’atteint pas Thésée

Le décalage entre Ariane et Thésée est l’effet de ces différentes fréquences vibratoires.

Notre cerveau envoie et reçoit des signaux EECG( hz).

En effet, l’amour d’Ariane n’est pas dans la même fréquence que celle de Thésée,pour qu’un bon son binaural puisse naître et se produire sur une fréquence sympathique .

La médiane des vibrations de Thesée est 2.047….hz et celle d’Ariane de 0000.1 hz

La fréquence de Thésée est celle de la violence, de la lutte, de la gloire :thèse en syntonie avec les ondes Gamma.

Celle d’Ariane, l’aide, l’espoir d’amour, qui restent gravés dans l’utilisation d’une corde malheureusement déjà abandonnée.

Comment deux êtres si différents peuvent-ils se retrouver ?

Si on décode ces intentions avec la technique de la PNL,on retrouve :

A la fréquence de la violence du combat de Thésée contre le Minotaure ,Ariane devrait répondre par celle de la parole, celle de la détermination,et celle de la gloire et avec la fréquence de la joie sans condition.

Mais ce n’est pas le cas.

Ariane était la fille de Minos ; elle avait comme défi parental de montrer que l’amour, mais surtout la fidélité [ référence à la technique « biosomatique » de Levine,expérience que dans cet exemple on pourrait définir comme le fluide énergétique d’Ariane enregistré déjà dans sa gestation sur l’empreinte bioénergétique de Minos et l’omission de sa « promesse » au roi Poseidon], pouvaient exister dans sa vie.

Elle n’avait ni le courage ni la joie comme héritage parental, et encore moins l’amour.

Son âme qui n’avait pas encore trouvé son identité, est restée enchaînée dans la loi de la gravitation de sa propre fréquence , trop basse, insuffisante pour être audible par celle de la violence, comme résolution aux problèmes.

Une des raisons mystiques de l’échec d’Ariane.

Cette différence de vibrations peut se trouver entre le persécuteur et sa victime .

Vu d’un côté positif on pourrait enfin remercier cette âme, donc celle d’Ariane,car en exprimant toute sa souffrance,sa détresse , sur une intensité vibratoire tellement forte et sincère, qu’elle a pu ramener le véritable amour à ses côtés.

*les fibres myéline A-delta correspondent aussi à la transmission au seuil de la douleur aiguë.

http://www.feelingsound.com/il-filo-di-arianna.html

http://www.ufoforum.it/viewtopic.php?t=9980

http://it.wikipedia.org/wiki/Toni_binaurali

http://www.istituto-meme.it/pdf/

Aquaro Fosca