Le Mapping Festival, 17e édition à voir jusqu’au 23 mai, célèbre l’avenir à Genève !

Le Mapping Festival, 17e édition à voir jusqu’au 23 mai, célèbre l’avenir à Genève !

L’évènement dédié aux cultures technologiques revient pour une 17e édition au bout du lac, où il investit les façades comme les abords du lac. Avec en ligne de mire le futur des technologies.

Un jour, une idée..

Le Mapping Festival est un festival pluridisciplinaire dédié à l’art audiovisuel et aux cultures numériques. Unique espace de diffusion de cette ampleur en Suisse, le festival est maintenant reconnu dans le monde entier, et ce grâce à sa richesse de programmation.
Le Mapping Festival propose chaque année performances audiovisuelles, installations, soirées clubbing, spectacle vivant, mapping architectural, mais aussi des workshops et des conférences.

Flâner à Genève à la recherche d’un coin de soleil ces prochains jours, c’est prendre le risque d’être doublement ébloui. De voir, derrière la devanture d’un café, le menu remplacé par un arc-en-ciel hypnotique. Ou la façade du Palais Eynard soudainement prendre vie. Autant de signes que le Mapping Festival, rendez-vous des cultures technologiques, arrive en ville.

Les rassemblements à l’intérieur restent limités? Raison de plus pour cette nouvelle édition d’investir l’espace public. Grâce au Parcours urbain par exemple qui, comme l’automne dernier, sème les installations d’une douzaine d’artistes dans les vitrines de commerces genevois, du Qafé Guidoline aux Pâquis au magasin de vinyles Bongo Joe Records, place de l’Ile. On les piste à l’aide de QR codes, ou au hasard d’une promenade.

Lieux d’exposition

la 17e édition du festival, une édition qui tombe à pic :

là où sa thématique est autour des nouvelles technologies de demain, un autre choix s’est fait dans la forme selon le curateur, François Moncarey :

« On s’est dit qu’on allait tout pousser et qu’on allait faire le maximum en dehors des écrans, dans la vraie vie ».

Un parcours urbain, avec une vingtaine de vitrines recevra les oeuvres des artistes :

« Ça nous permet d’être Covid friendly et de faire descendre les oeuvres dans la rue ».

L’ancien dépôt des TPG sera également un lieu important de cette édition. Enfin sur le fond, certains artistes imaginent le futur autour de l’intelligence artificielle, d’autres sur une baisse de la prépondérance de la nouvelle technologique. C’est à voir jusqu’au 23 mai !

https://2051.mappingfestival.com/

https://www.facebook.com/mappingfest/

http://www.lemanbleu.ch/fr/News/17e-edition-du-Mapping-Festival-tres-peu-a-distance.html

https://www.letemps.ch/culture/mapping-festival-celebre-lavenir-geneve

A propos de l'auteur

Facebook