Le plaisir coloré est grand quand je rencontre l’artiste Aurino Jottar. J’admire énormément son travail, son talent et son amour pour ce qu’il fait.

Il respire l’art contemporain et la liberté de création. Ses possibilités et ses chemins sont nombreux et ses inquiétudes plus profondes. Aurino étend le spectre de la performance,  travaille avec des objets concrets, mais surtout avec des concepts, des attitudes et des sentiments. En regardant ses œuvres, ma réflexion sur son art est aussi importante que l’art lui-même et ses tableaux sont un outil pour la méditation.

Cette nuit d’été, en entrant dans l’atelier Aurino Jottar, j’ai fait un voyage dans le temps. Entre les images, les couleurs et la musique classique, l’image de Kandinsky et son obsession de la couleur pure est venue à mon esprit.

L’énergie des couleurs vives interagissent avec la musique de Verdi. Voir la peinture et entendre la musique dans une vague cosmique transparente et sensible, je me suis senti à ce moment-là, comme un observateur enchanté devant les objets et les grandes œuvres dans l’espace intime de notre artiste.

Notre conversation entre un verre de vin était sur «tout et rien», sur la philosophie, des rires et un peu du passé ont montré le présent, l’évolution de ses travaux et de ses objectifs qui se révéleront dans un très proche avenir, ici.

Un peu d’histoire est toujours bon à savoir et surtout sur des personnages importants qui font que le monde aille mieux et c’est dans ce contexte que j’aime écrire.

J’ai rencontré Aurino Jottar lors d’une de ses expositions individuelles au Centre Culturel Brésilien à Genève et  toute de suite, j’ai commencé à apprécier l’artiste et son art. Profond, agité et innovant, ses créations volent dans l’imagination aux mille possibilités d’exprimer leur monde et les énergies qui y circulent autour. La sensibilité et l’observation brillent dans son espace artistique et personnel.

Né à Olinda, Pernambuco (Brésil) en 1973, autodidacte, il a commencé à dessiner à 17 ans et avait pris le street-art comme source d’inspiration. Les premières expositions de groupe ont commencé en 1998 puis elles ont continué en 1999 et 2001à la Maison de la Culture à Recife.

Le XXIe siècle lui a ouvert la porte et a souri à notre artiste. De 2001 à 2004, il a occupé divers projets pour l’UNESCO, travaillant comme un artiste de graffiti et professeur de dessin. Une activité à connotation humanitaire et de solidarité car, à travers l’art, il a récupéré des enfants et des adolescents qui vivaient dans le trafic de la drogue et qui n’avaient pas d’avenir et pas d’objectifs.

L’éveil et l’enseignement pour les moins privilégiés, leur a donné un autre regard sur la vie sociale et individuelle.

En tant que chorégraphe, il a participé à divers projets culturels y compris, Bal Municipal Recife, Bal de l’Enfant Jésus, Silent Night à Aparecida do Norte (SãoPaulo) et la Passion du Christ dans la Nouvelle Jérusalem, Recife.

Voulant voir de nouvelles images, découvrir d’autres cultures, d’autres langues, montrer son talent et ouvrir le cercle de ses réalisations, Aurino a déménagé à Genève où il a étudié et obtenu un diplôme en «Sertisseur Traditionnel». Très tôt il fut engagé par la société ADEA FONTAN, dédiée à la fabrication de pièces de haute joaillerie Suisse pour des sociétés telle que Patek Phillipe, Van Cleef et Arpels, Piaget, Jaquet Droz et Léon Hatot. Une fois de plus, il a montré sa capacité d’apprendre rapidement la technique et a dévoilé sa créativité.

De nouveaux horizons se sont ouverts avec force et éclat :

En 2011, il a participé à l’exposition de groupe à la galerie Villas Boas à São Paulo;

En 2013, à l’exposition individuelle à la Galerie Primaire à Genève;

En 2014, à l’exposition individuelle au Centre Culturel Brésilien de Genève et à l’exposition de groupe au Café Littéraire.

Et à bien d’autres expositions au sein de la communauté brésilienne à Genève.

Aurino Jottar, un artiste avec une âme agitée, toujours à la recherche de nouvelles formes d’expressions. Quinze ans après avoir quitté le graffiti, il a ressenti le besoin de libérer son esprit et d’abandonner les méthodes traditionnelles de la peinture (chevalets, pinceaux, spatules, l’huile) et a décidé de verser des peintures acryliques sur les toiles, afin de les laisser ainsi trouver leur propre mouvement, les lignes de conditionnement, les limitations imposées et peindre comme nos ancêtres, mais en utilisant toujours ses connaissances artistiques actuelles dans la version contemporaine.

Bien qu’il ait dit que le dessin n’est pas sa passion, il réalise des portraits étonnants et réalistes de personnalités importantes du monde.

Aurino Jottar, toujours surprenant, j’ai décidé de vérifier sur ce qu’il travaille en ce moment, et je suis étonnée de voir que la conscience environnementale peut être traduite et mise en œuvre dans l’art. Il récupère les cartons et les transforme en lustres d’une rare beauté. Les mardis, il traverse la ville de Genève et cherche le matériel pour la réalisation de ces nouvelles œuvres qui pourront très certainement donner une lumière spéciale dans les décors de nos maisons.

C’est un homme intelligent, toujours à la recherche de son « moi profond». Actuellement il peint une série de tableaux où il essaye d’exorciser ses peurs. Ce sont des œuvres d’une grande réflexion sur la condition humaine et ses limites internes qui, sans hésiter devraient être exposées dans les grandes galeries du monde.

Notre histoire et l’histoire de Aurino Jottar n’est pas finie et elles continueront à un autre moment. Je vais faire un film montrant ses activités dans la récupération de matériaux, ses métamorphoses et les nouveaux visages qu’ils acquièrent.

Amis et lecteurs amis, si vous avez aimé cet article et voulez en savoir plus et mieux, vous pouvez  me contacter par message sur ma page Facebook (1)

Merci Artiste pour ces moments de pure énergie et d’interaction avec la «Déesse Art»

Entre l’homme et son travail, il y a ce moment magique, que nous appelons de «la création»…

Merci Aurino Jottar!

Miriam Rey Bernardes

(1) https://www.facebook.com/miriam.reybernardes?fref=ts

cliquer sur image pour acceder à la Galerie de photos

{modal gallery=images/galeries/aurino_pereira/}{/modal}