Les 50 ans du suffrage féminin, le 7 février 2021

Les 50 ans du suffrage féminin, le 7 février 2021

Cinquante ans après la décision des Suisses d’accorder le droit de vote et d’éligibilité aux femmes, le projet « Hommage 2021 » affichera l’histoire de ce combat sur les murs de la capitale.

Imaginez-vous :  demain, ce sont les élections et vous n’avez pas le droit de vous y rendre. Uniquement parce que vous êtes une femme. Cela vous paraît injuste ? Et bien non, il y a encore 50 ans, c’était une réalité pour les femmes en Suisse. C’est en 1971 seulement, que les femmes ont eu le droit de vote et d’éligibilité en Suisse. 

Le chemin vers l’introduction du droit de vote pour les femmes en Suisse a été long et semé d’embûches. Sans le courage et la détermination de pionnières – juristes, journalistes et avocates – la percée du 7 février 1971 n’aurait pas été possible. C’est grâce à des militantes comme Marie Goegg-Pouchoulin, Rosa Bloch-Bollag et Emilie Gourd, que plus de 65 % des hommes ont finalement accepté d’accorder le droit de vote aux femmes (Source: la Commission fédérale pour les questions féminines CFQF).

L’anniversaire du droit de vote des femmes en Suisse approche à grands pas :

En 2021, nous célébrerons le droit des Suissesses à s’impliquer dans la vie politique depuis 50 ans déjà. L’occasion idéale de se pencher sur ce que ce changement a apporté aux femmes, mais aussi à la politique, à la science, à la culture et à la société en Suisse. Cependant, l’événement doit aussi inciter à réfléchir au fait que le droit de vote a été accordé très tardivement aux femmes, ainsi qu’à l’importance fondamentale du droit de vote et d’éligibilité des femmes pour la démocratie suisse.

Que signifie cette exclusion si longue de la moitié de la société pour la perception même de la démocratie ? Quelles en ont été les conséquences ? Ce regard sur le passé et sur l’évolution nous amène à réfléchir à la situation actuelle de notre démocratie. Cette réflexion, nous entendons la stimuler et la partager largement et efficacement. 

Afin de pouvoir mieux coordonner les activités prévues dans le cadre de l’année anniversaire, l’association CH2021 a mis sur pied une plate-forme d’informations centrale en trois langues (en ligne et hors ligne). Au centre se trouve une carte des actions à la fois interactive, publique et actualisée. A l’aide de la carte des actions ou du site Internet www.ch2021.ch , les personnes intéressées peuvent obtenir un aperçu des individus, organisations et institutions qui se consacrent à divers thèmes et actions de l’année anniversaire.

Les initiatrices:

Madame Andrea Maihofer, professeure en études de genre à l’Université de Bâle, et Madame Zita Küng, membre du Conseil de fondation du FRI et licenciée en droit, ont lancé l’association CH2021 le 14 juin 2018 dans le traditionnel Café Fédéral à Berne.

https://ch2021.ch/fr/association/

Un peu d’Histoire :

Le 7 février 1971, les hommes suisses ont voté une modification de la Constitution, en ce sens qu’à l’avenir toutes les Suissesses devaient avoir les mêmes droits politiques que les Suisses (65,7 % de oui contre 34,2 % de non). Mais c’est surtout dû au courage et à l’engagement des femmes suisses et à leur combat de longue date que ce sujet a été remis régulièrement à l’ordre du jour politique et que toutes les forces ont été mobilisées afin de convaincre la majorité de la population et des chambres.

Vous pouvez lire ici les étapes de ce long et difficile parcours jusqu’à l’introduction du droit de vote et d’éligibilité des femmes en Suisse.1868

1848

La nouvelle Constitution fédérale garantit à tout Suisse un droit de vote et d’éligibilité général et direct. Cependant, les femmes ne sont pas concernées.

1868

Les Zurichoises osent lancer la première initiative parlementaire visant à obtenir le droit de vote des femmes. Elles sont les premières à exiger le droit de vote actif et passif en Suisse à l’occasion de la révision de la Constitution cantonale. En vain.

1886

Une pétition est présentée pour la première fois par 139 femmes emmenées par la féministe Marie Goegg-Pouchoulin.

1890

Les travailleuses du prolétariat fondent des associations locales d’ouvrières à partir des années 1880 et se regroupent au sein de l’association suisse des ouvrières en 1890. Cette dernière revendique officiellement en 1893 le droit de vote et d’éligibilité des femmes.

1904

Le Parti socialiste suisse (PS) est le premier parti à notamment inscrire dans son programme l’introduction du droit de vote des femmes en Suisse. La même année, il exige le droit de vote cantonal des femmes au Grand Conseil saint-gallois, sans succès.

1909

Lors du changement de siècle, les femmes de tout le pays s’organisent et constituent diverses associations de femmes pour et contre le droit de vote des femmes. Les plus importantes sont l’Alliance de sociétés féminines suisses (ASF) dirigée par Helene von Mülinen et l’Association suisse pour le suffrage féminin (ASSF).

1914 – 1918

Pendant la Première Guerre mondiale, le mouvement se ralentit en raison de problèmes urgents. Les associations féminines s’occupent, entre autres, de l’aide sociale pendant la guerre car, à cette époque, il n’y avait pas d’assurances sociales en Suisse.

1915

A la même période, deux motions sont soumises au Conseil national, réclamant l’introduction du droit fédéral de vote et du suffrage féminin. En 1919, les conseils transforment ces motions en postulats, ce qui les rend moins efficaces, avant de les transmettre au Conseil fédéral qui les met au placard pendant des décennies.

1919 – 1921

Le suffrage féminin est soumis au vote dans certains cantons (Genève, Neuchâtel, Bâle-Ville, Zurich, Glaris et St-Gall) mais toutes les votations débouchent sur un résultat négatif.

1923

Un groupe de Bernoises dépose un recours de droit public. Elles veulent exercer leur «droit de vote dans les affaires communales, cantonales et fédérales». Le Tribunal fédéral rejette toutefois le recours en se basant sur le droit coutumier.

L’escargot de SAFFA

En été 1928 se tient l’Exposition nationale suisse du travail féminin (SAFFA). Un char particulier accompagne le cortège: un escargot appelé «droit de vote des femmes». Les organisatrices sont fortement critiquées pour leur escargot et certain*e*s critiques y voient même l’immaturité politique des femmes.

https://ch2021.ch/fr/histoire/

https://www.ekf.admin.ch/ekf/fr/home/documentation/geschichte-der-gleichstellung–frauen-macht-geschichte/50_jahre_frauenstimmrecht.html

https://www.arcinfo.ch/articles/suisse/culture-berne-rendra-hommage-aux-50-ans-du-suffrage-feminin-965423

https://www.lenouvelliste.ch/dossiers/50-ans-du-droit-de-vote-des-valaisannes/articles/les-50-ans-du-suffrage-feminin-se-fetent-en-ligne-en-valais-a-cause-du-coronavirus-932243

https://www.youtube.com/watch?v=MQ9H-68r4fQ&feature=emb_logo

A propos de l'auteur

Facebook