Marché de l’électricité: Les centrales nucléaires suisses devraient fonctionner dix ans de plus

Marché de l’électricité: Les centrales nucléaires suisses devraient fonctionner dix ans de plus

L’accord-cadre avec l’Union européenne (UE) a échoué et l’approvisionnement en électricité devient précaire.

Aujourd’hui, le Conseil fédéral négocie avec les exploitants des centrales nucléaires sur des durées d’exploitation plus longues.

La Suisse est déjà dépendante de l’électricité de l’étranger. En raison de la sortie du nucléaire, cette demande augmentera fortement au cours des prochaines décennies. Cependant, avec la fin des négociations avec l’UE sur l’accord-cadre, il existe désormais un risque accru que la Suisse soit exclue du marché européen de l’électricité. Les importations d’électricité ne seraient alors plus sûres, écrit la NZZ am Sonntag.

Le Conseil fédéral est bien conscient de la situation. C’est pourquoi il mise désormais sur des durées d’exploitation plus longues des centrales nucléaires. Bien que leur durée de vie ne soit pas limitée, il a toujours été clair qu’elles seraient fermées au bout de 50 ans. Pour Pascal Previdoli, directeur adjoint de l’Office fédéral de l’énergie (OFEN), une exploitation des centrales nucléaires pendant plus de 60 ans permettrait de régler les problèmes. La Confédération a ainsi entamé des discussions avec les exploitants, selon le journal dominical alémanique. Celles-ci portent notamment sur les garanties de sécurité et les investissements.

Ces plans fédéraux suscitent une nouvelle controverse politique. Le conseiller national Roger Nordmann (PS/VD) qualifie d’«absurde» la discussion sur des durées de fonctionnement plus longues. «Pour une alimentation en électricité sûre, il serait beaucoup plus important de développer de façon systématique les énergies renouvelables», dit-il.

adi

https://www.20min.ch

A propos de l'auteur

Facebook