Retour sur l’échiquier

Retour sur l’échiquier

La série Netflix Le jeu de la dame met en lumière les échecs et crée l’engouement pour une activité universelle qui se pratique aussi à Carouge dès le plus jeune âge.

On le sait peu, mais les échecs sont considérés comme un sport. « La Fédération genevoise des échecs (FGE), à laquelle tous les clubs sont affiliés, est reconnue au niveau national par Swiss Olympic », relève Marc Schaerer, président de l’Ecole d’échecs de Genève. Un des plus vieux jeux du monde connaît actuellement un regain d’intérêt, à la faveur de la série Le jeu de la dame (Queen Gambit) qui, dès sa mise en ligne sur Netflix, en octobre dernier, est devenue la série la plus regardée du moment.

On y suit une jeune Américaine prodige de l’échiquier dans les années 1960. Ce succès pourrait bien susciter de nombreuses vocations et attirer de nouveaux adeptes dans un des sept clubs que compte le canton, dont les Cavaliers Fous à Carouge, mais aussi des élèves à l’Ecole d’échecs de Genève. « Entre 60 et 80 enfants, dont plus de 10 habitent à Carouge, fréquentent actuellement l’école », précise Marc Schaerer. Dès 6 ans et jusqu’à 20 ans, ces joueur·se·s peuvent s’entraîner une fois par semaine à la Maison des associations, rue des Savoises, ou s’affronter lors d’un des quatre tournois juniors organisés annuellement. Une de ces compétitions se déroule à l’Ecole de la Tambourine.

Le jeu d’échecs, importé par les Arabes, se pratique en Europe depuis le Ve siècle et jouit d’une place particulière dans l’histoire, puisqu’il traverse les siècles avec une redoutable permanence et qu’il se pratique dans le monde entier et dans tous les milieux et classes d’âge. « Un enfant peut régater avec un adulte, souligne Marc Schaerer. Car l’enfant fait des progrès. » En effet, les échecs sont réputés pour entraîner la mémoire, améliorer la concentration et aiguiser le sens stratégique. « Ce qui est utile pour les études », confirme Alexis De Gregorio, secrétaire du Club d’échecs des Cavaliers Fous, créé en 2000. Ce dernier se réunit, à la Maison de Quartier des Acacias – lorsque les activités ne sont pas suspendues pour cause de Covid 19, bien sûr – tous les mercredis de 20 heures à 23 heures.

Le club rassemble des adultes unis par la passion de la compétition. « Il permet de faire des rencontres de personnes venant de tous les horizons », relève encore Alexis De Gregorio, qui a bon espoir que la série Le jeu de la dame attire des jeunes vers l’échiquier et des joueuses aussi !

PLUS D’INFOS

Ecole d’échecs de Genève :

www.ecole-echecs-geneve.ch

Fédération genevoise d’échecs :

www.fge-echecs.ch

Les Cavaliers Fous :

cavaliers-fous@hotmail.com

https://www.carouge.ch/sites/default/files/fichiers/parutions/vc_journal_93_v20_web.pdf

A propos de l'auteur

Facebook