Après sa victoire au Masters 1000 de Miami dimanche et des références statistiques exceptionnelles, Roger Federer réserve toute son énergie pour le tournoi de Roland-Garros prévu le 28 mai.

Durant cette période hors compétition, il se consacrera en ce mois d’avril à sa fondation «Match For Africa».

En effet, les indicateurs sont au vert, invaincu face au top 100 cette saison, Federer démarre en trombe ce début d’année avec un triplé Open d’Australie, Indian Wells, Miami. En 2005, du haut de ses 24 ans, cinq titres furent engrangés de janvier à mars, il avait signé le meilleur début de saison de sa carrière.

for africaAujourd’hui, à 35 ans, le Suisse dispute certes moins de tournois. Cependant, le chemin tracé depuis quelques mois par le maestro des cours est tout simplement unique pour son âge. De retour en Australie après six mois de blessure, le Bâlois avait déjà réalisé un exploit mémorable en accrochant son 18e titre du Grand Chelem à son palmarès. Quel force de caractère ! Dimanche avec sa victoire à Miami face à Rafael Nadal, il a ajouté un 91e titre à son palmarès. Sa place de leader à la Race est confortée. RF: La Légende Vivante va continuer d’illuminer de toute sa classe les tournois à venir ! L’objectif de l’ancien numéro 1 mondial est de reconquérir Wimbledon en juillet prochain.

fede 2En parallèle, même sans trophée Rafael Nadal n’est pas en reste au niveau des performances avec un bilan élogieux de 19 victoires et 5 défaites. Pourtant, après avoir été le bourreau de Federer avant 2017 (23 victoires et 11 défaites), le Majorquin bien que plus jeune, a enrayé sa mécanique face au Suisse trois affrontements pour trois défaites. Les raisons sont techniques. Federer s’est adapté au nonuple vainqueur de Roland-Garros en perfectionnant son jeu.

Auparavant contre Nadal, il jouait avec beaucoup d’effet, de la hauteur. Désormais les revers sont plus tendus, plus proches du filet, plus puissants. Sa balle est prise plutôt, plus rapide notamment grâce une raquette au tamis plus grand. Le Majorquin ne peut plus déborder son adversaire. Le jeu plus court du Suisse est l’une des clés de son succès. Moins endurant, moins rapide, Nadal est coupé dans son élan. «Il doit impérativement revoir sa copie.»

nadalAvec le retour du Printemps, Rome, Monte-Carlo et en l’absence de Federer, l’Espagnol pourra collecter des points sur sa surface fétiche, régler son jeu avant de le retrouver sur la terre-battue de Roland-Garros. Mais pourra t’il vaincre son éternel rival?

roger nadal

 Kab Sport

http://kabsportlive.blogspot.ch/