Cette année à Courchevel c’est produit la huitième édition du workshop des jeunes virtuoses de New York

Les jeunes virtuoses de New York (JVNY) est un ensemble de jeunes musiciens de talent extraordinaire, qui sont accompagnés dans leurs stages et concerts par des enseignants, à leur fois, autant exceptionnelles. Ses enseignant sont transporteur d’acquits technico-pédagogiques de haute niveau musicales.

Leur didactique est très pragmatique, Il n y a pas des fausse croyance au-delà des la pratique et l’expérience.

La transposition des leurs maitrise, vers les nouveaux élèves se passe avec un enthousiasme qui caractérise le succès du stage.

Le jvny se produit sur les deux rives de l’Atlantique en tant que groupe d’instruments à cordes, avec des diverses combinaisons de musique de chambre, et comme solistes

Leur mission est de transformer la vie des jeunes, grâce à la musique ; on lui proposant des expériences artistiques unique dans leur conteste.

Les bien faits du stage sont multiple et vaste. Se peuvent positionner dans le conteste du développement socio-artistique et socio-culturelle de l’élève.

Dans l’ordre on améliore :

Leurs créativités, leurs aptitudes à la communication, leur confiance et leur sensibilité humaine et culturelle.

Leur but est de donner aux élèves, une plus ample possibilité de se produire.

De connaître des différents cultures et de partager leur savoir-faire

JVNY a également pour objectif de multiplier les occasions offertes aux publics de tout âge d’entendre de la musique classique de haut calibre, et de ressentir la force de l’expression musicale et artistique.

jvny ii 400

Interview de Fosca Aquaro à Sophie Arbuckle

Fosca : Quand est part ce projet et pourquoi?

Sophie:  Il n’y a pas un moment précis quand le projet est parti. C’était plutôt comme une vie qui s’est développé petit à petit. C’est le résultat d’un désir très sincère de vouloir passer l’art de la créativité de la musique et de l’interprétation aux prochaines générations, ainsi que de leur donner l’occasion de vraiment vivre l’expérience puissante que nous donne la musique et précisément l’interprétation de la musique de chambre. C’est pour cela que depuis qu’ils sont très jeunes nous avons joues des concerts avec eux, sans faire des différence ,ni entre l’âge des interprètes, ni le statu des professionnels vis a vis élèves.

Nous les avons considérés comme “jeunes artistes” qui se développent et qui méritent toutes les mêmes conditions que les artistes plus mures.

Les “Jeunes Virtuoses de New York” on été élevés par nous avec cette conviction. Maintenant qu’ils sont jeunes adultes, nous les encourageons de partager leur art avec la même conviction avec d’autres musiciens plus jeunes ou moins murs, de contribuer a les élever de la même façon, de redonner en somme.

Les Jeunes Virtuoses ont reçu leur nom “official” un jour où Arik Braude, professeur de violon au “Mannes Collège of Music” et “Queens Collège” a New York, répétait un concerto de Vivaldi avec deux de ses jeunes élèves. Allyson Tomsky et Blanca Gonzalez, qui ces jours la avaient l’âge de 13 et 14 ans à peu près. Le claveciniste Mr. Georges Kiss, directeur des Fêtes Musicales de Savoie, était à New York pour jouer un concert avec nous, et il les a entendu.

Il fut très ému par la qualité et l’énergie de l’interprétation et Il prendra la décision d’organiser des concerts pour les jeunes sous la direction artistique de Arik Braude dans le cadre des “Fêtes Musicales de Savoie” et de “Musique sans frontières”.

Puisque l’ensemble n’avait pas de nom official a ce moment la, il les baptisa “Les Jeunes Virtuoses de New York”. Depuis cette année il les invita à jouer une centaine de concerts dans la région de Savoie ainsi qu’une fois a Paris.

Ces concerts furent très importants pour les jeunes musiciens car ils leur donnèrent vraiment l’occasion de se développer et de se perfectionner comme jeunes artistes devant un public enthousiaste. Ceci différé beaucoup de l’expérience typique d’un élevé de musique qui passera la plupart de ses heures de travail entre le studio de travail et les leçons.

C’est assez rare de recevoir l’occasion de se présenter fréquemment et régulièrement devant un public dans un cadre vraiment professionnel pendant les années d’étude. Surtout ce que c’est produit est que ce public appréciant, enthousiaste et accueillant en France a été d’une grande importance pour le développement artistique de ces jeunes musiciens qui se sentaient valorisés et bien suivis par des fidèles fans qui revenait les écouter tous les ans.

Fosca: Quels sont les besoins que aujourd’hui le JVNY rencontre

Dans l’année 2014 il y a eu des changements financiers en France en ce qui concerne les organisations de musique et des arts, et les coupures dans le budget des “Fêtes Musicales de Savoie” a rendu cela impossible de continuer les concerts des Jeunes Virtuoses a Valmorel après 11 années de collaboration.

C’est a ce moment la que Mr. Kiss nous a encourages de venir nous installer a Courchevel pour faire la continuation de nos concerts et de notre stage. Nous avons a Courchevel a notre disposition une très belle salle de concerts, ainsi que des belles loges pour travailler.

Ce qu’il nous faut éventuellement c’est la possibilité de plus de concerts, ainsi que la possibilité de loger les artistes a un prix moins élevé. Le prix du logement en plus du fait que nous n’avons pas de subventions en ce moment nous a force d’augmenter le prix de stage, et bien que quelques élèves de New York arrivent a continuer a y participer, ce prix empêche la participation d’un grand nombre d’élevés ainsi que de la plupart des élèves Européens.

Nous voulons créer un stage accessible aux jeunes musiciens Européens ainsi que les Américains, qui eux doivent en plus se procurer des billets d’avion. Cet été nous avons incorporé des cours de chant et de choeur avec les professeurs Fosca Aquaro et Roberto Rega avec qui nous avons collaboré en 2014 sur plusieurs concerts dans le cadre du “Choeur des pays du Mont Blanc”. Il faudrait par exemple que le stage soit accessible à leurs élevés.

Il nous faudrait en plus de l’assistance pour créer un vrai public régulier qui suivrait les concerts d’une année a l’autre. Il y a une énorme quantité de talent dans cette organisation, et la récente collaboration avec Mr. Rega et Mme. Aquaro a fonctionne merveilleusement car ils sont des artistes d’une qualité exceptionnelle qui partagent notre conviction et notre passion. Il nous faut de la publicité pour que le public soit au courant de la qualité exceptionnelle de ces concerts a Courchevel ainsi que du stage ouvert aux élevés de musique de la région de Genève et de Lyon.

Fosca: Quel gendre de défis vous attend ?

Les défis en ce moment sont plutôt au niveau des prix du logement pour les artistes, comme j’ai indique par dessus (question 2.) Au niveau artistique tout fonctionne exceptionnellement et à un très haut niveau. Nous voulons intégrer plusieurs autres professeurs qui incluraient des collègues de New York de la Juilliard School ainsi que des collègues de la région, par exemple du Conservatoire National de Lyon et du Conservatoire de Genève. A présent le prix du logement nous empêche, donc il nous faudrait éventuellement soit trouver un sponsor ou une subvention ou un moyen quelconque pour loger les artistes.

Au niveau de la publicité il nous faudrait aussi de l’assistance éventuellement. Et bien sur nous recherchons constamment des concerts pour l’ensemble.

Fosca: Votre but finale et comme pensez vous de le réaliser ?

Le but final est tout simplement la continuation et le développement de ce projet, c’est à dire de ces concerts et du stage. Nous voulons continuer d’améliorer tout ce qui concerne l’expérience de ces jeunes artistes, ainsi que de créer un stage qui continue d’inspirer les jeunes musiciens a un niveau très haut, et qui leur donne l’occasion de se perfectionner et de s’exprimer devant un public qui sera la pour eux d’une année a l’autre. Nous voulons partager l’énergie avec le publique que gèrent ces concerts et cette musique, pour donner au publique l’occasion de vivre cette énergie positive et inspirante. A un moment où il y a tant de tristesse et de difficultés dans le monde entier nous voulons créer quelque chose qui inspire et qui apporte de la joie.

 

Sophie Saidmehr chant

Delaney Harter violon

Kacper Nowak cello

Brooke Ernest violon 2
piece:
Haëndel
opera:  Rinaldo
lascia ch’io pianga

https://www.youtube.com/watch?v=izchUgpUcu0&feature=youtu.be

https://www.youtube.com/watch

http://www.jvny.org/