Suisse: Renvoyer des étrangers juste parce qu’ils sont au social: bientôt fini?

Suisse: Renvoyer des étrangers juste parce qu’ils sont au social: bientôt fini?

Une commission du Conseil national souhaite que les étrangers légalement en Suisse depuis plus de 10 ans ne puissent plus être renvoyés uniquement parce qu’ils touchent l’aide sociale.

La menace de renvoi ne doit plus peser sur les étrangers qui sont en Suisse depuis plus de 10 ans, selon les élus.

C’est à seulement une voix près que la Commission des institutions politiques du Conseil national a accepté l’initiative parlementaire de Samira Marti (PS/BL) en cette fin de semaine (12 voix pour, 11 contre, 2 abstentions). Celle-ci veut modifier la Loi sur les étrangers «de manière à ce que les étrangers qui séjournent en Suisse depuis plus de 10 ans, sans interruption et légalement, ne puissent plus se voir retirer leur autorisation de séjour ou d’établissement au motif qu’ils ont bénéficié de l’aide sociale, si le recours à celle-ci était justifié», dit la commission dans son communiqué de presse.

«Comme ils se savent menacés de renvoi en cas de recours à l’aide sociale, de nombreux étrangers renoncent à demander le soutien dont ils ont besoin. La crise du coronavirus a encore aggravé cette situation», déplore l’élue bâloise, qui a intitulé son initiative «La pauvreté n’est pas un crime». Ces étrangers doivent donc être protégés de cette issue «à moins qu’ils ne soient délibérément tombés dans la pauvreté ou qu’ils n’aient rien fait pour en sortir», reconnaît elle.

«Après cette première étape, nous allons continuer à maintenir la pression pour que la commission du Conseil des États donne également son aval, réagit Ada Marra (PS/VD), dans un communiqué de presse signé de l’Alliance «La pauvreté n’est pas un crime». «Ce n’est que de cette manière que ces personnes, qui ont travaillé des années durant dans notre pays et qui sont touchées par la pauvreté, pourront enfin avoir de nouveau accès à notre système social», y ajoute-t-elle.

20min/Marvin Ancian

ywe

A propos de l'auteur

Facebook