Salon  Africain Genève

Avec le soutien de la Direction du Développement et de la Coopération (DDC)
et de ‘ganisation Internationale de la Francophonie

Genève, le 2 mai 2014

Le Prix Ahmadou Kourouma 2014 attribué à Mutt-Lon pour “Ceux qui sortent dans la nuit”

Le onzième prix littéraire Ahmadou Kourouma, dédié à la mémoire de cet immense écrivain ivoirien, a été remis le vendredi 2 mai 2014 par Jacques Chevrier, spécialiste de littératures francophones et président du jury à l’écrivain camerounais Mutt-Lon pour son roman « Ceux qui sortent dans la nuit» (Grasset). L’auteur s’est rendu en Europe pour la première fois de sa vie, afin de recevoir cette distinction remise dans le cadre du Salon africain du livre, de la presse et de la culture de Genève.

En intitulant son roman « ceux qui sortent dans la nuit », Mutt-Lon, de son vrai nom Daniel Alain Nsegbe, nous ouvre les portes du Monde de la sorcellerie, un phénomène encore largement répandu dans son pays ‘igine, le Cameroun. Toutefois, le romancier réfute l’idée d’un univers dominé par la peur. Il veut montrer que dans une société partagée entre les croyances traditionnelles et une modernité factice, les forces maléfiques peuvent constituer le fer de lance d’une révolution scientifique avec tous les pouvoirs que la rumeur attribue aux opérateurs de la magie.

Daniel Alain Nsegbe est né en 1973. Il a étudié les sciences naturelles à l’Université de Yaoundé, puis a passé un diplôme en audiovisuel et photographie. Il travaille aujourd’hui comme monteur pour la télévision d’Etat camerounaise CRTV. Mais l’écriture de romans a toujours été une obsession pour ce passionné de lecture. Après plusieurs tentatives infructueuses tout au long de la dernière décennie, le natif de Yaoundé a enfin le bonheur de voir l’un de ses manuscrits accepté par les Editions Grasset à Paris : « Ceux qui sortent dans la nuit » sera publié en avril 2013.

Le Prix Ahmadou Kourouma, soutenu par la Confédération suisse par le biais de la Direction du Développement et de la Coopération (DDC) et ‘ganisation Internationale de la Francophonie (OIF), récompense un essai ou une fiction consacré à l’Afrique noire, et dont l’esprit d’indépendance, de lucidité et de clairvoyance s’inscrit dans le droit fil de l’héritage légué par le grand écrivain ivoirien.

Au cours des années précédentes, le Prix Ahmadou Kourouma a été remis à :
• 2013 : « Le terroriste noir » (Seuil) de Tierno Monénembo
• 2012 : « Notre-Dame du Nil » (Gallimard – Continents noirs) de Scholastique Mukasonga,
• 2011 : « Photo de groupe au bord du fleuve » (Actes Sud) d’Emmanuel Dongala
• 2010 : « Si la cour du mouton est sale, ce n’est pas au porc de le dire » (Serpent à plumes) de Florent Couao-Zotti
• 2009 : « Solo d’un revenant » (Seuil), de Kossi Efoui

Contacts presse
Pascale Kramer, tél. +33 (0)6 11 96 32 69 pascale.kramer@wanadoo.fr
Michel Chevallier, Responsable médias Palexpo, tél. +41 22 761 10 92, michel.chevallier@palexpo.ch

Le Salon du livre et de la presse de Genève se tient à Palexpo du 30 avril au 4 mai 2014.
http://www.salondulivre.ch/fr/