Marina est une jeune transgenre et chanteuse lyrique qui vit une histoire d’amour avec Osvaldo, un homme plus âgé qu’elle. A la veille d’un voyage ensemble, Orlando meurt soudainement. A partir de ce jour, Marina devra affronter la transphobie de diverses personnes, depuis la famille d’Orlando jusqu’à la police.

La jeune transgenre se confronte à l’hostilité des autorités chargées d’investiguer le cas du décès de son amant. La famille d’Orlando, de son côté, harcèle la jeune, en lui manifestant un rejet mêlé d’un désir secret de la connaître réellement.

A travers le martyre de la jeune femme, nous voyons une société hautement transphobique, qui ne laisse aucun espace de réalisation pour une femme transgenre. L’échange des personnages nous permet de voir à partir d’une perspective intime les vicissitudes de la jeune, le dommage profond et continu que causent les préjugés et la phobie des transsexuels.

Cette femme fantastique devra lutter seule contre le monde pour faire preuve de courage et d’honnêteté, et pour trouver la dignité qui lui est refusée. La perspective des personnages et un jeu de miroirs qui est présent tout au long du film nous permettent de questionner les limites de nos propres opinions sur le personnage principal.

Cependant, le film n’a pas qu’une intention politique : à travers un suspense croissant et un jeu avec l’absurde, qui nous rappelle Hitchcock et Kubrick, nous nous introduisons dans des scènes d’une beauté percutante.

Le film a été dirigé par le réalisateur chilien Sebastián Leilo et il a été récompensé par l’Ours d’argent pour le meilleur scénario au Festival International de Cinéma de Berlin (2017) et par le prix du meilleur film au Terry Award (2017).

http://www.youtube.com/watch?v=UxhSWVNjcVo

 

filmar diapo 1920x1080 01http://www.filmaramlat.ch/

Carmen Carrasco

Treaduit de l’espagnol pour Béatrice Surber