Mercredi à Genève, le Venezuela a suggéré la tenue d’un sommet entre son président et le président américain sur le sol helvétique.

 Le Venezuela est ouvert à un sommet en Suisse entre son président Nicolas Maduro et son homologue américain Donald Trump. Le ministre des Affaires étrangères a proposé une telle réunion mercredi à l’ONU à Genève et dit ensuite qu’elle pourrait avoir lieu dans ce pays.
Dialogue souhaité

«Toute aide sera bien accueillie. En particulier celle d’Etats neutres comme la Suisse», a affirmé à Keystone-ATS le ministre vénézuélien des Affaires étrangères Jorge Arreaza. Auparavant, il avait souhaité devant le Conseil des droits de l’homme un dialogue direct entre Nicolas Maduro et Donald Trump. Ce dernier ne reconnaît toutefois pas le chef de l’Etat vénézuélien.

Lundi, le conseiller fédéral Ignazio Cassis avait répété la disponibilité suisse pour des bons offices entre Nicolas Maduro et le président autoproclamé Juan Guaido, adoubé par plusieurs dizaines de pays dont les Etats-Unis. Mais il ajoutait qu’aucune demande formelle n’avait encore été émise.
«Pas par la force»

De son côté, Caracas ne semble pas vouloir entendre parler de M. Guaido. «Je n’ai rien à dire» sur lui, a affirmé devant la presse Jorge Arreaza. Il a également ajouté au Conseil que le Venezuela n’était pas opposé à une assistance humanitaire, même des Etats-Unis. Mais «pas par la force», a-t-il insisté.

nxp/ats