face a face

« La violence féminine est sujette à des tabous qui ont la vie dure, il est effectivement difficile de parler de ce type de violence qui pourtant est une réalité qui ne cesse d’augmenter – de fait, les chiffres sont parlants : selon les études du Bureau Fédéral des Violences Domestiques, 23 % des auteurs de violence domestique en Suisse sont des femmes !

Des chiffres qui alarment, mais pourtant la réponse à ce problème fait largement défaut, puisque “Face à Face” reste la seule association spécialisée et experte dans la prise en charge des femmes auteures de violence. Et tout ceci est d’autant plus alarmant si l’on considère que les femmes sont les garantes de l’éducation juvénile. En effet, des études récentes démontrent qu’un tiers des enfants subissant des violences répétées, même d’apparence anodines comme par exemple des cris répétés pour que les enfants fassent leurs devoirs ou rangent leur chambre, seront des adultes violents.

Reconnaître les violences commises par les femmes est une réelle nécessité dans la lutte contre la violence et sa transmission de génération en génération. Lutter de manière véritablement efficace contre la violence ne sera possible que si notre société accepte de changer peu à peu le regard qu’elle porte sur la femme, et la mère, et qu’elle accepte de la voir dans sa totalité et sa réalité, sans déresponsabilisation ni victimisation. Association “Face à Face” ».

Fondée en 2001 par Madame Claudine Gachet, notre association œuvre pour stopper la transmission de la violence à travers les générations. Nos prestations s’adressent, depuis 2001, aux femmes, aux mères, auteures de violence et également, depuis 2006, aux adolescent-e-s ayant des comportements agressifs et/ou violents. Mêlant entretiens thérapeutiques individuels, entretiens de famille ou séances de groupe, notre posture thérapeutique s’inspire d’une approche systémique, et propose une vision holistique de la violence. Selon notre expérience, le travail avec les auteur-e-s de violence est une des actions les plus efficaces pour lutter contre les différentes expressions et transmissions des comportements agressifs.

Tenant compte de notre expertise dans la prise en charge des adolescent-e-s et des femmes souffrant des aléas de la violence, et afin de répondre encore plus adéquatement aux besoins actuels en matière de prévention et de détection précoce dans ce domaine, nous ouvrons, courant 2015, une consultation destinée spécifiquement aux familles présentant des difficultés relationnelles et ne parvenant plus à communiquer. Nous sommes convaincus de la nécessité de travailler avec ces familles de manière assidue non seulement dans l’optique de soulager les souffrances que ces difficultés entraînent, mais aussi dans le but de prévenir et d’enrayer la violence transgénérationnelle en son noyau. Ce travail ciblé a comme objectif global de venir en aide à des personnes souvent en proie à de grandes souffrances et ne disposant pas des outils appropriés pour gérer leurs émotions.

http://www.face-a-face.info/index.html